Nouveau vol d'huitres dans le bassin de Marennes-Oléron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Prétot

Comme chaque année à l'approche des fêtes, les vols d'huitres sont plus nombreux chez les ostréiculteurs. A Arvert, la famille Favier a déjà été victime de plusieurs vols, le préjudice s'élève à 5000 euros.

C'est la quatrième fois depuis le mois d'août que la famille Favier est victime de vols d'huitres. Ces ostréiculteurs installés à Arvert avaient pourtant déplacés une partie de leur production dans les marais, à l'abri, estimaient-ils de la tentation des voleurs.
Mais les vols continuent. Au total, une centaine de casiers en l'espace de quelques mois, près de 500 kilos d'huitres volés.

Ce sont des "pousses en claires", un label à forte valeur ajoutée, leur élevage nécessite trois ans et demi de travail, Dominique Favier, ostréicultrice".

Le préjudice est estimé à 5000 euros. Les assurances ne couvrent pas le manque à gagner, seul le stock situé à l'intérieur des bâtiments est pris en compte.
Dans le bassin de Marennes-Oléron ce scénario se répète chaque année à l'approche des fêtes. Les ostréiculteurs font appel à des sociétés de gardiennage en période de Noël mais les zones à surveiller sont immenses d'autant qu'il faut protéger aussi les parcs en mer. 
Près d'un miller d'exploitations sont répertoriées dans ce secteur.

Chaque année, la gendarmerie lance des opérations de surveillance par mer, terre et air dans les parcs à huitres du secteur.

Regardez ce reportage d'Eric Vallet, Didier Gomez et Olivier Pallas.
durée de la vidéo: 01 min 35
vol d'huitres