Basket Pro B : Mathéo Leray et La Rochelle au sommet

replay

À trois journées de la fin du championnat, le Stade Rochelais s'empare de la première place au championnat après sa victoire contre Vichy ce vendredi 19 avril (87/74). Les Rochelais se distinguent ainsi avant les playoffs. Mathéo Leray, revient sur cette victoire et se livre au micro de NoA Basket.

Lukas Nicot : Vous êtes l’une des grosses sensations de la Pro B cette année et vous finissez en tête du championnat !

Mathéo Leray : C'était l'objectif que nous nous étions fixé à mi-saison, en fonction de notre position au classement. Nous ne voulions plus nous cacher et aspirions à nous hisser en haut. Ce match contre Vichy, qui était deuxième, était crucial. C'est surtout grâce à notre défense que nous avons remporté ce match, avec une belle victoire collective.

Lukas Nicot : Vous vous attendiez à être en tête en début de saison ou c’est une surprise ?

Mathéo Leray : Nous cherchions surtout le maintien, mais match après match, nous sommes restés au sommet. Ensuite, nous avons travaillé dur, nous sommes serrés les coudes, et grâce à notre défense intense, je pense que nous méritons cette première place.

Lukas Nicot : Durant ce match, vous avez été touché à la cheville et nous vous avons vu revenir avec des béquilles sur la fin de la rencontre. Comment vous sentez-vous ?

Mathéo Leray : Je suis revenu avec une botte, les béquilles étaient juste là en soutien. Les examens ont révélé une grosse entorse à la cheville. Si tout se passe bien, je devrais être de retour dans deux ou trois semaines, juste à temps pour les playoffs.

"Oui, nous ne voulons plus nous cacher."

Mathéo Leray, meneur du Stade Rochemlais Basket

Noa Basket

Lukas Nicot : Justement, maintenant que votre équipe est assurée de participer aux playoffs et qu'elle a l'avantage du terrain, avez-vous l'appétit pour viser plus haut ?

Mathéo Leray : Oui, nous ne voulons plus nous cacher. Nous savons qu'avec l'avantage du terrain, nous irons jusqu'au bout grâce à notre mental et à notre cohésion défensive. Dans mon précédent club à Cholet, j’ai appris à valoriser la force collective, le soutien commun et le travail. Au service de La Rochelle, ces valeurs collectives nous ont permis de progresser rapidement.

Lukas Nicot : Vos performances sont impressionnantes durant ce championnat de Pro B : 20 minutes de temps de jeu par match, avec 8 points et 4,4 passes en moyenne. Deux matchs à 18 points et un match à 9 passes…

Mathéo Leray : Je redoutais un peu cette première année en pro, même si j'avais déjà un peu joué avec Cholet. Mais le fait de travailler dans un esprit de cohérence, de partager le ballon, me met dans les meilleures conditions pour performer lors des matchs.