Top 14. La Rochelle s'incline face à Castres, la qualification en playoffs toujours pas assurée

Quelques jours après leur élimination de la Champions Cup, le Stade rochelais s'est déplacé, ce samedi 20 avril 2024 à Castres pour la 21ᵉ journée du Top 14. Mais la détermination des Maritimes n'a pas suffi. Des erreurs trop nombreuses entraînent leur défaite sur un score de 25 à 24.

Les déceptions s'enchaînent et ne se ressemblent pas pour le Stade Rochelais. Après avoir été éliminés le 13 avril 2024 en quarts de finale de la Champions Cup, les Maritimes devaient impérativement se ressaisir, ce samedi 20 avril, face au Castres Olympique. Cette 21ᵉ journée du Top 14 se termine donc sur un bilan en demi-teinte pour les Rochelais, qui perdent le match sur un score de 25 à 24. 

Une première mi-temps fébrile

L'adversaire castrais, huitième au classement, comptait bien couper court à une série de quatre défaites en Top14. Les Castrais ont d'ailleurs ouvert le score à la 5ᵉ minute avec un essai du numéro 10 Louis Le Brun. 

Une nouvelle poussée castraise à la 11ᵉ minute manque de se transformer en essai. Les Maritimes, de leur côté, enchaînent les erreurs de jeu : une pénalité à la 12ᵉ minute, puis un ballon qui leur échappe et un ballon perdu à la 20ᵉ minute.

Les deux équipes restent au coude-à-coude, même si les Castrais assurent tant bien que mal leur domination sur le terrain. À la 22ᵉ minute, une percée de Yoan Tanga change la donne du côté rochelais, et Iribaren, porté au sol, aplatit la balle. L'arbitre décide d'accorder un essai à La Rochelle, après avoir vérifié que le ballon avait effectivement passé la ligne. Hugo Reuss, malgré les rafales, réussit la transformation.

À LIRE : Rugby : une passion ancrée dans le sud-ouest depuis 150 ans au coeur d'un documentaire

Mais les Castrais n'ont pas dit leur dernier mot et marquent un essai immédiatement après, grâce à Delaporte à la 26ᵉ minute. Moins chanceux à la transformation, les Tarnais mènent au score : 10 à 7. Castres Olympique conserve son avance, mais une contre-attaque rochelaise, avec un essai de Seuteni, permet aux Maritimes de revenir au score à la mi-temps, mais avec un seul petit point d'avance : 13 à 14.

Interrogé à la mi-temps, le demi de mêlée Hugo Reuss déclare : "On a fait trop d’erreurs pour espérer être au-delà du score qu’on a."

Un score dans un mouchoir de poche

À la 48ᵉ, le Stade rochelais reçoit sa huitième pénalité et l'arbitre donne un carton jaune à Thomas Lavault. Les Maritimes jouent en infériorité numérique, avec seulement 14 joueurs. Les deux équipes se tiennent dans un mouchoir de poche.

Le moral des supporters castrais fait des montagnes russes, alors que les buteurs continuent d'échouer dans leur transformation. À la 63ᵉ minute, l'arbitre décide de refuser un essai marqué par l'international uruguayen Arata, suite à un plaquage dangereux du Castrais Cocagi sur Jonathan Nanty. Cocagi écope d'un carton jaune, et les Castrais se retrouvent, à leur tour, en infériorité numérique.

Castres Olympique reprend la main, avec un essai de Nathanaël Hulleu, puis une transformation de Julien Dumora. Castres remonte au score : 20 à 17. Mais les Rochelais ne lâchent rien et vont chercher les extérieurs. L'initiative débouche sur un essai de Jules Favre. Hugo Reuss assure la transformation (quatre réussites sur quatre tentatives).

Nathanaël Hulleu, qui va chercher l'espace en extérieur, inscrit même un doublé pour Castres à la 73ᵉ. Les Maritimes, alourdis de 15 pénalités, ne parviendront pas à renverser la situation : ils perdent le match avec seulement un point d'écart et voient leur maintien dans le Top 6 compromis. Ils auront une prochaine occasion de se rattraper le 28 avril 2024. Le Stade rochelais reçoit Toulon, à domicile.