Rugby : une passion ancrée dans le sud-ouest depuis 150 ans au coeur d'un documentaire

durée de la vidéo : 00h01mn23s
Extrait du documentaire à découvrir en intégralité sur la plateforme gratuite France.tv, choisir France 3 Nouvelle-Aquitaine. ©INA

Le rugby a conquis le sud-ouest de la France en devenant un véritable art de vivre, voire, une véritable raison de vivre. Le documentaire "Il était une fois dans le Sud-Ouest" décrit comment la passion de ce sport anglais s'est ancrée dans cette partie du territoire français.

Depuis plus de 150 ans, le sud-ouest de la France a choisi son camp et chaussé ses crampons puisque le rugby a conquis ses habitants. Plus qu'un sport, il est devenu une communauté, une manière de vivre. Comment la greffe d'un sport anglais a-t-elle pris sur les terres du sud-ouest ?

C'est à cette question que le réalisateur agenais Christophe Vindis, passionné d'ovalie, a souhaité répondre dans son nouveau documentaire qui remonte jusqu'aux origines de cette histoire d'amour.

De Bordeaux à Toulouse en passant par les Landes, le Lot-et-Garonne, le Gers et les Pyrénées, "Il était une fois dans le Sud-Ouest" retrace le cheminement et les rebonds d’un ballon qui fait battre le coeur de ce quart de France depuis plus d'un siècle et demi maintenant.

Du Royaume-Uni au rugby d’ici

C'est en 1870 que le rugby traverse la Manche vers la France pour un premier match officieux, au Havre, entre l'Angleterre et l'Ecosse. De là, le sport poursuit son chemin en suivant le cours des rivières, en se dirigeant dans le même temps vers Bordeaux, lieu de négoce du vin, au fil des échanges commerciaux avec l'Angleterre.

Et c'est là, dans la capitale d'Aquitaine, que les commerçants anglais créent les premiers clubs de rugby et développent cette discipline qui, d'après la légende, serait née en 1823, lors d'une partie de football entre lycéens dans la ville de Rugby.

Le rugby dans le sud-ouest est alors installé et le stade bordelais est fondé le 18 juillet 1889.

L'arrivée en 1910 à Bayonne d'un Gallois, Owen Roe, venu chercher du travail, contribue aussi à la propagation et à l'affinement de la discipline dans la région car il amène avec lui le jeu de passe pratiqué par les Gallois depuis 1888. C'est l'époque où la technique évolue, avec toujours autant de rusticité et de dureté mais, à la fois, de la fluidité. 

Une technique qui va devenir la marque de fabrique du sud-ouest et la définition du rugby français dès les années 60 à travers le French flair.

Richard Escot

journaliste et auteur

Il est aussi question de l'histoire de l'anglais Edward Josiah Hordern qui a fait découvrir le rugby à Alfred Armandie et à Agen. Encore et toujours un lien avec l'outre-Manche.

Un film de géographie

Le sport des gentlemen a ainsi progressivement colonisé le sud-ouest. De l’estuaire bordelais à sa source dans les Pyrénées, ce film, en forme de quête, remonte le fleuve tout en remontant le temps avec un vaste tour d'horizon, de la région Nouvelle-Aquitaine à l'Occitanie.

De Bordeaux jusqu'au petit village de Lascazères dans les Hautes-Pyrénées, en passant par Mont-de-Marsan, Agen, Layrac, Mauléon, Toulouse ou encore Mauvezin dans le Gers, le réalisateur revient sur le développement de ce sport et l'on prend bien la mesure de ce qu'il procure depuis son installation, un engouement et un sentiment d'appartenance à ces villes et villages où "le rugby, c'est plus que du rugby !"

Un film d'histoire et d'histoires

C’est également un récit historique qui est proposé dans ce documentaire grâce, notamment, à la mémoire audiovisuelle composée d'images d'archives de l’INA (Institut National de l'Audiovisuel), initiateur et coproducteur du documentaire. 

On peut ainsi découvrir les images d'un premier match de finale entre Bordeaux et Toulouse en 1909.

On revient également en noir et blanc sur les prouesses de la génération dorée avec les frères Boniface et Pierre Albaladéjo dans les années 60. 

Les images d'archives redonnent aussi vie au journaliste légendaire Roger Couderc, voix et visage du rugby à la radio et de la télé, à Mauvezin, qui incarnait pour lui l'esprit du rugby, village gersois où il repose désormais.

Dans le sud-ouest, quand vous apercevez un clocher qui pointe à l'horizon, vous pouvez être certain qu'un terrain de rugby n'est pas loin.

Roger Couderc

journaliste sportif

L'opportunité également d'entendre le philosophe agenais Michel Serres souligner que " la culture, c'est une manière d'être ensemble et que rien ne l'exprime aussi bien que des joueurs de rugby sur un terrain".

On apprend au passage que les premières traces du rugby féminin remontent à 1920 du côté de Toulouse.

Ce film est forcément aussi un film d’histoires, recueillies au fil du tournage et des villages, à la rencontre de différents acteurs et témoins qui ont cette culture en commun et les souvenirs qui y sont liés, avec leur façon bien à eux de l'exprimer.

Un film d'hier mais aussi d'aujourd'hui qui fait à la fois partager la ferveur des tribunes mais aussi la fureur des discours dans les vestiaires. 

Des intervenants de renom

Le documentaire est ponctué de la parole donnée à plusieurs joueurs, comme Camille Lopez, 28 sélections en équipe de France ou Omar Hasan, 64 sélections en équipe d'Argentine, mais aussi à Henri Broncan, ancien joueur et entraîneur. Le journaliste Richard Escot ou l'historien Rémy Pech reviennent, quant à eux, sur la partie plus historique.

Des passionnés de rugby interviennent aussi comme le chanteur lot-et-garonnais Francis Cabrel qui assume son côté "supporter de base" et chauvin. 

Le maire d'Agen, Jean Dionis du Séjour, évoque cette passion qui anime sa ville et qui se transmet de père en fils.

Un film de passion

Christophe Vindis est né de parents immigrés dans la ville d’Agen :  "Huit titres de champion de France, ce n'est pas rien". Très vite, il a compris que son insertion dans la communauté passerait par la pratique du rugby et l’adhésion à ses valeurs. Il a bien essayé de devenir bon, mais à chaque étape, il s’est fait rattraper par son désir de cinéma. Alors le rugby, il a décidé de le filmer plutôt que de le jouer. 

Lui qui parcourt le monde depuis 30 ans pour filmer le rugby dans sa dimension culturelle et sociologique, ne s’était encore jamais posé la question des origines. Dans ce film, très ancré territorialement, l’enquête historique se mêle à une quête plus personnelle sur ce qui l’a fait devenir un jeune adulte dans le sud-ouest. 

Agenais de naissance et de cœur, le rugby a été tellement plus qu’un sport. Sa pratique a construit mon puissant sentiment d’appartenance à la terre d’accueil de mes parents. Il a favorisé mon entrée, enfant, dans une communauté et une culture.

Christophe Vindis

Réalisateur

Outre les éléments historiques et culturels, Christophe Vindis a réalisé un film touchant sur un sport de la bourgeoisie, par ses origines et la complexité de ses règles, qui a su se démocratiser et se populariser dans la région, réunissant toutes les classes de la société au nom de la passion d'un ballon pas tout à fait rond.

Il rend aussi hommage au rugby d'aujourd'hui, à l’esprit généreux et festif de son univers, véritable art de vivre et raison de vivre pour certains, qui unit et réunit. Un sport qui fédère et devient le meilleur des vecteurs sociaux, qui amène encore et toujours un esprit d'être ensemble chaque dimanche sur les pelouses et dans les tribunes.

Un film qui fait honneur aux passionnés, aux fidèles supporters, aux familles et aux bénévoles sans qui les clubs de rugby n'existeraient pas.

Le rugby, c'est l'histoire d'un ballon avec des copains autour et quand il n'y a plus de ballon, il reste les copains.

Jean-Pierre Rives

ancien joueur de rugby à XV

"Il était une fois dans le Sud-Ouest" donne la preuve en images que le rugby a changé à tout jamais l'histoire, non seulement d'une région, mais aussi d'un pays. Un sport bien d'ici maintenant, sans oublier pour autant qu'il nous a été transmis par la «perfide Albion».

Il était une fois dans le Sud-Ouest : diffusion jeudi 21 mars à 22.50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et sur france.tv

Un documentaire réalisé par Christophe Vindis
Une coproduction INA / France Télévisions / France 3 Nouvelle-Aquitaine
Avec le soutien du département de Lot-et-Garonne en partenariat avec le CNC

Durée : 52 mn

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité