Des répulsifs acoustiques pour protéger les dauphins : le plan adopté par le gouvernement ne fait pas l'unanimité

Image d'illustration, dauphin échoué sur une plage / © FTV
Image d'illustration, dauphin échoué sur une plage / © FTV

Un plan pour protéger les dauphins vient d'être adopté par le gouvernement mais ce dispositif qui prévoit l'installation de répulsifs acoustiques pour repousser les dauphins a provoqué une levée de boucliers de la part des associations de protection de la nature.

 

Par Valérie Prétot

Des centaines de dauphins et marsouins s'échouent chaque année sur les côtes françaises, dont 70% à 80% présentent selon les spécialistes des lésions compatibles avec une prise dans des filets de pêche.
Pour éviter ce carnage, le gouvernement vient d'adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Cette mesure a été adoptée dans le cadre d'un "plan national de protection des cétacés" doit entrer en vigueur dés 2020.
Selon le texte "les engins de pêche devront être munis de dispositifs de dissuasion acoustique pour éviter les captures accidentelles dans le Golfe de Gascogne".
Ces dispositifs de dissuasion fonctionnent grâce à des ondes sonores repulsives. La méthode est efficace selon les pêcheurs qui en ont fait la proposition.

On a fait des éxpérimentations l'hiver dernier sur ces dispositifs qui ont montré toute leur efficacité,
-Julien Lamothe, Comité Régional des Pêches

Les échouages ne diminuent pas 

Après une année de test, les captures accidentelles de cétacés ont réduit de 60% sur les bateaux expérimentaux, pourtant, les échouages ne diminuent pas, 2019 sera même une nouvelle année record.
Mais ce plan national a provoqué un tollé de la part des associations. Elles estiment que ce procédé n'est pas suffisant .
Les répulsifs acoustiques appelés aussi pingers sont loin d'être la solution selon l'association Sea Sheperd.

Cela fait à peu près 15 ans qu'on nous parle des pingers comme solution pour réduire les captures de dauphins, nous on sait que ça marche pas, même les navires qui sont équipés en pingers ne les mettent pas forcément. On les a filmer en train de remonter les filets avec des dauphins morts à l'intérieur et mettre les pingers après coup, c'est à La Rochelle que ça se passe,
-Lamya Essemlali, présidente Sea Shepherd France

Selon l'institut de recherche Plélagis, basé à La Rochelle, ces boîtiers sonores ne peuvent être appliqués qu'à une très petite partie des bateaux de pêche.
D'uatres navires comme les fileyeurs seraient à l'origine d'une grande partie des captures accidentelles

Cela ne va pas solutionner la question car il y a d'autres engins qui sont aussi impliqués,
-Vincent Ridoux, chercheur Pelagis.

En 2018, 1200 échouages de petits cétacés ont été recencés en France.

Le reportage de Sophie Wahl et Marce Millet.

Capture des dauphins

Sur le même sujet

Les + Lus