La Rochelle : le Belem est aussi une belle machine économique

Le Belem à La Rochelle
Reportage de Yann Salaün, Eric Vallet et Nadine Pagnoux-Tourret

Le Belem est un superbe Trois Mâts, vieux de 120 ans et qui a été classé monument historique en 1984, c'est aussi un véritable défi économique car l'entretien du bâteau coûte cher. Le voilier marchand, basé à Nantes, est en ce moment en escale à La Rochelle pour son entretien hivernal.

Par C.Hinckel et Y.Salaün

Le Belem fait rêver beaucoup de marins amateurs ou d'amoureux de la mer mais ce rêve a un prix, près de 3 millions d'euros par an, c'est le budget de fonctionnement du Trois Mâts. La moitié est assurée par les Caisses d'Epargne et l'autre par l'apport des visiteurs à quai (50 000 par an) et des personnes embarquées à bord pour quelques jours de navigation. Ils sont 1 200 par an à débourser 170 euros par jour pour naviguer sur ce bateau, l'un des plus anciens trois-mâts d'Europe. Cette année, la campagne de navigation va s'étendre sur sept mois, des Canaries à la Norvège avec déjà deux escales prévues à La Rochelle, du 8 au 12 juin et le 14 juillet pendant les Francofolies.




A lire aussi

Sur le même sujet

partenariat hopital périgueux et Hanoi

Les + Lus