La Rochelle : une équipe de tournage professionnelle orchestrée par un adolescent de 16 ans

Lassé de bricoler des vidéos dans sa chambre, Robin Genty se projette dans la cour des grands et se retrouve à la baguette d'une équipe de tournage professionnelle d’une quinzaine d’adultes, pour mettre en boite son moyen métrage, "les Habitués".

© Sébastien Poirier - France Télévisions

Clap … Moteur! Sur le vieux port de La Rochelle, l’activité est si courante qu’à moins d’une célébrité, les passants ne tournent plus guère la tête. Sauf que, dans le cas présent, un détail de l’équipe de tournage qui s’affaire retient leur attention: l’âge du capitaine. Le réalisateur à la baguette est un ado. Robin, 16 ans, avec l'accord et le soutien du proviseur du lycée Jean Dautet, a reporté sa semaine de cours pour venir diriger la quinzaine d’adultes qu’il a réunis autour de son projet.

Le cinéma c’est ma passion depuis très longtemps. J’avais déjà fait un court métrage et pas mal de petites vidéos que je postais sur ma chaine You Tube, mais là je voulais faire un truc plus pro, plus poussé, plus ambitieux. Ca fait déjà deux ans que je travaille à l’écriture de mon projet, mais depuis cet été je m’y suis vraiment attaqué de manière concrète.

Robin Genty, réalisateur

Robin a écrit son scénario, travaillé au découpage technique et pour se donner les moyens de ses ambitions, il a fait appel à la famille et aux amis pour financer son film. Les copains du lycée lui donnent la main pour la technique et son parrain, photographe professionnel, a été mis à contribution pour le cadre.

Robin Genty et son parrain
Robin Genty et son parrain © Sébastien Poirier - France Tv

Enfin, une cagnotte en ligne, lancée pour faire l’appoint, a finalement permis de gonfler suffisamment l’enveloppe pour pouvoir se permettre de s’adjoindre de vrais comédiens professionnels.

Robin nous a contacté il y a plus d’un an. Un petit mail, très bien écrit, très respectueux. Et j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de maturité dans son scénario. Et beaucoup de choses à retravailler aussi. Mais il a su être à l’écoute, il a retravaillé tout ça, et quelques mois plus tard, il nous a recontacté pour nous expliquer où il en était. Il y avait vraiment du bon travail et ça m’a donné envie de faire partie de l’aventure.

Gabriel Mirété, comédien

Pour l’écriture du scénario, le jeune réalisateur s’est inspiré de son quotidien.

Là on tourne dans le bar de mon père, et c’est ici que j’ai eu l’idée de l’histoire. Je me suis tout imaginé là-dedans. J’y passais du temps quand je sortais des cours. J’ai pu voir tout ce qui s’y tramait, avec les gens, et j’ai voulu raconter tout ça. Du coup il fallait absolument que le film se passe ici, c’était important pour moi.

Robin Genty, réalisateur

En tournage jusqu’à la fin de la semaine, le film raconte l’histoire d’habitués dans un bar qui vont apprendre qu’il va être vendu et vont tout faire pour le sauver.

Robin Genty
Robin Genty © Sébastien Poirier - France Tv

Prévu sur une quarantaine de minutes, le moyen métrage s’appellera « les Habitués » et sera diffusé sur You Tube. Mais Robin voudrait également pouvoir le montrer dans des salles privées.

On verra bien où ça nous emmène. A terme, j’aimerais faire des longs métrages qui sortent au cinéma, et surtout continuer à faire des bons films.  

Robin Genty, réalisateur

Reste pour l’instant à finir le tournage, avant que Robin ne s’attèle au montage, son pré carré, qu’il s’est réservé.

Clap ... moteur!
Clap ... moteur! © Sébastien Poirier - France Tv

 Reportage de Laurence Couvrand, Sébastien Poirier et Maud Coudrin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture