La Rochelle : pour le festival du film de prévention et de la citoyenneté les ados ont la parole

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux
© Joël Bouchon, Francetv

Festiprev, le festival du film de prévention et de la citoyenneté aura lieu les  31 mai, 1er et  2 juin prochains. Des jeunes lycéens et collégiens peuvent y présenter des petits films sur les thèmes qui font leur vie. Exemple avec ceux du collège Fabre d'Églantine de La Rochelle.

Les consignes sont simples, le festival Festiprev est ouvert aux courts métrages réalisés par des jeunes de 11 à 25 ans, ils doivent faire entre 1 minute 30 et 5 minutes et être en Français ou en langue étrangère sous titrée. Et les inscriptions affluent! Lancé il y a 3 ans, ce festival du film de prévention et de la citoyenneté connaît un succès fulgurant et dépasse les espérances de ses créateurs.
L'an dernier les organisateurs ont reçu une centaine de films venus du monde entier, l'initiative soutenue par le centre de loisirs du village d'Angoulins dispose désormais d'une vidéothèque unique en son genre sur Internet.

Parmi les courts-métrages retenus cette année, celui des élèves de 4 ème du collège Fabre d'Églantine de la Rochelle. Ils ont choisi de traiter du harcèlement scolaire sous forme de film d'horreur. Aidés de leurs professeurs d'éducateurs et d'un réalisateur professionnel, ils ont élaboré l'histoire, écrit le scénario et réalisé le tournage.

Ce petit film, comme tous les autres retenus, sera projeté lors du Ferstiprev à la fin mai.
Reportage de Yann Salaün, Joël Bouchon et Maud Coudrin.
Intervenants :Nathan, élève du Collège Fabre d'Eglantine. Rémy Ranyska, réalisateur.  Jean-François Le Fèvre, directeur d'Angoul'Loisirs.
durée de la vidéo: 02 min 11
Festiprev, le festival de la citoyenneté en Charente-Maritime

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.