• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Rochelle : la SNSM lance un appel aux dons pour changer le moteur hors d'usage de sa vedette

Les sauveteurs en mer de La Rochelle se mettent en scène dans une vidéo sur YouTube pour appeler aux dons et remplacer le moteur hors service de leur vedette de secours en mer. / © DR
Les sauveteurs en mer de La Rochelle se mettent en scène dans une vidéo sur YouTube pour appeler aux dons et remplacer le moteur hors service de leur vedette de secours en mer. / © DR

Depuis mardi dernier, la vedette de la SNSM est à quai, en train d'être réparée. L'opération nécessite beaucoup d'argent. Sur Internet, la SNSM en appelle aux dons.

Par Cl.M.


« Pan pan pan la SNSM, signale une avarie moteur, nous demandons assistance ! »

Cette fois, ce sont eux qui appellent à l'aide. Dans une vidéo publiée sur Internet, les sauveteurs de la Rochelle se mettent en scène. 

Objectif, trouver les fonds pour remplacer le moteur de leur vedette, irréparable. La SNSM en profitera également pour remettre à neuf son outil de travail, pour les 15 prochaines années. 

Cette vedette est l'outil de travail principal des sauveteurs en mer de La Rochelle.

Les travaux coûteraient plus de 400 000€. L'association ne peut pas financer toute seule une telle somme, malgré l'aide des collectivités locales. 

Elle en appelle donc aux dons du plus grand nombre et espère récolter au moins 80 000€.

En attendant, les sauveteurs de la Rochelle ne disposent plus que d'un seul bateau, pour porter secours en mer. 

Une embarcation rapide et pratique souvent utilisée pour le sauvetage de personnes. Problème avec cet outil, impossible de remorquer des bateaux de plus de 10 mètres, comme le permet normalement la vedette.

Si les dons sont suffisants, la SNSM espère récupérer sa vedette fin mars, afin de reprendre une activité normale de sauvetage dès le printemps.

Reportage de Kevin Gaignoux, Lydia Quérin et Sandy Renault
Intervenants : Jean-Michel Toupin, président SNSM La Rochelle

 

Sur le même sujet

Gilet jaune tué en Lot-et-Garonne : les premiers témoignages

Les + Lus