"Si on est à notre meilleur niveau, on sera difficile à battre" Grégory Alldritt affiche les ambitions du Stade Rochelais

Le troisième ligne du Stade Rochelais aborde avec lucidité la finale de Champions Cup. Interrogé en conférence de presse à Dublin, vendredi après-midi, il a affirmé que les Rochelais seraient difficiles à battre s'ils sont à leur meilleur niveau.

À quelques heures de la finale de Champions Cup face au Leinster, le capitaine du Stade Rochelais, Gregory Alldritt, a pris la parole à l'occasion d'une conférence de presse à Dublin. Il s'est dit lucide sur les forces de l'adversaire irlandais, mais également confiant dans les capacités des Rochelais.

"On ne se satisfait pas de finales"

 Est-ce que la victoire en Champions Cup l'année dernière a changé des choses pour vous ?

Grégory Alldritt: "Bien sûr que ça a changé des choses. Énormément de choses. On a vraiment pris confiance en nous, en notre stratégie, en ce qu'on travaille. Les deux finales perdues (en Top 14 et en Champions Cup en 2021, NDLR) avaient été très dures à encaisser. Le groupe, le club, ne se satisfait pas de finales. Ce ne sont pas des choses qu'on aime retenir. Ce titre nous a prouvé qu'on pouvait gagner, qu'on pouvait être une grande équipe et ça nous a donné beaucoup de confiance."

 "Avec beaucoup d'humilité, on est en confiance"

Justement, Ronan O'Gara est très ambitieux, notamment dans cette compétition. Est-ce qu'il en est contagieux ?

Grégory Alldritt: "Bien sûr qu'il est contagieux. Et heureusement ! Depuis fin juillet, on travaille dur pour être là ce jour-là. On a confiance dans ce qu'on produit. Notre challenge, ce n'est pas d'arrêter le Leinster mais d'être à nos standards, d'être à 95-100% pour performer. Avec beaucoup d'humilité, on est en confiance, on est sûrs de nos forces : si on est à notre meilleur niveau, on sera très durs à battre"

 "On pensera aussi aux 30 000 supporteurs sur le port de La Rochelle"

Comment appréhendez-vous ce match à Dublin, dans un stade qui sera contre vous ?

Grégory Alldritt: "Ça fait partie des règles de la Champions Cup. L'année dernière, on était à Marseille. Là, on est à Dublin, face au Leinster. Ça rajoute quelque chose. Heureusement, le club a organisé des avions et des transferts pour nos familles et pour nos amis, pour qu'ils soient en tribune. On pensera aussi aux 30 000 supporters sur le port à La Rochelle... Mais on n'est pas là pour subir des émotions, on est là pour faire un job. On vient faire notre mission. On garde les émotions pour dimanche et le retour à La Rochelle. C'est un énorme défi et ça nous motive énormément."

La finale de Champions Cup est à suivre sur France 2 à 17 h 45 (heure française) ce samedi.

Avec AFP.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité