Top 14 : face à Clermont, le Stade Rochelais retrouve Jono Gibbes pour une rencontre sous pression

Jono Gibbes, désormais entraîneur principal de Clermont, retrouve samedi La Rochelle, qu'il a quittée cet été, pour une rencontre sous tension entre deux clubs ambitieux à la recherche de leur premier succès de la saison en Top 14.

Un match de première importance : le Stade Rochelais affronte ce samedi l'ASM Clermont pour une rencontre qui s'annonce sous tension. Les deux clubs ambitieux sont tous les deux à la recherche de leur premier succès de la saison en Top 14. Deux matches, deux défaites, deux points à eux deux. L'édition 2021-2022 du championnat de France démarre lentement pour les "Jaunards" et les "Maritimes", respectivement 5e (barragistes) et 2e (finalistes) la saison dernière.

Je vous assure que la dynamique va basculer. 

Romain Sazy, capitaine du Stade Rochelais

Une rentrée compliquée pour deux cadors qui s'affrontent, samedi, pour le compte de la 3e journée avec - déjà - l'obligation de s'imposer.

"Je vous assure que la dynamique va basculer", a d'ailleurs promis le capitaine rochelais Romain Sazy, après la dernière défaite de son club, face au Racing 92 (23-10), rappelant que jamais il n'avait gagné au stade Marcel-Michelin.

Depuis 2010, les Rochelais se sont en effet systématiquement cassé les dents sur la pelouse auvergnate, ne prenant que 4 points de bonus défensif au total. Leur dernière défaite, 25-20 début juin, avait d'ailleurs permis à l'ASM de valider sa place en barrages.   

Cette fois, pour ces retrouvailles, les clubs ont promis de laisser l'émotion de côté: "franchement, on n'est pas dans le sentimental. Les matches comme ça, c'est pour après, dans le vestiaire. Il faut rester concentré sur l'essentiel. On a besoin de gagner, c'est un match-clé pour nous", a confié Jono Gibbes, assurant ne pas avoir "trop envie de parler de la Rochelle".

"Surprises"

Même son de cloche du côté des visiteurs. "Le fait que Jono soit dans une équipe adversaire aujourd'hui ne change pas l'approche que l'on a de ce match. Il nous connaît par coeur et il sait comment notre pack va orienter le jeu", a affirmé le troisième ligne Rémi Bourdeau.

Jono connaît parfaitement La Rochelle, il va falloir essayer de le surprendre. 

Sébastien Boboul, co-entraîneur en charge des arrières

Son compère Wiaan Liebenberg, lui, l'avoue : "c'est un vrai plaisir de retrouver Jono Gibbes." Avant de nuancer : "il a toutes les connaissances sur notre jeu et sur ce qu'on sait faire. On s'attend à quelques petites surprises de sa part pour nous faire déjouer."

Ronan O'Gara, promu entraîneur principal après avoir travaillé trois ans sous la houlette de Gibbes, ne s'est pas présenté devant la presse ni après la défaite de la semaine dernière ni avant le choc face à Clermont.

Une façon de se préserver autant que d'éviter les questions autour de sa relation avec son ancien mentor. "Jono a été très généreux avec moi, il m'a donné beaucoup de son temps. Il m'a confié la responsabilité du jeu de l'équipe, avec ma vision et mon mode de fonctionnement", expliquait-il récemment à L'Équipe.

Car, samedi, à Clermont, La Rochelle doit gagner. Pour afficher ses ambitions, pour assumer son statut de finaliste du Top 14 et de la Coupe d'Europe mais aussi, et surtout, pour lancer la machine face à son ex-gourou. "Jono connaît parfaitement La Rochelle, il va falloir essayer de le surprendre", a d'ailleurs admis Sébastien Boboul, co-entraîneur en charge des arrières.

Mais l'ASM aussi a besoin de points. "On veut faire quelque chose pour Jono, on doit gagner ce match", a d'ailleurs promis le troisième ligne Fritz Lee. Il sera bien temps, ensuite, de partager une bière.

Coup d'envoi de la rencontre à 21h05, samedi, stade Marcel-Michelin. Live, à suivre, sur ce lien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rochelais rugby sport top 14