TOP 14. "On ne peut pas se satisfaire de ça" : la fin de l'aventure pour les rugbymen de La Rochelle

Réduits à treize en fin de rencontre, les Rochelais se sont inclinés 39-23 face à leur bête noire, le Stade Toulousain à Bordeaux. La saison des Maritimes s'arrête donc en demi-finale de Top 14. Réactions d'après match pour les joueurs et les supporteurs.

Un carton rouge pour Uini Atonio à la 43ᵉ minute de jeu pour un plaquage dangereux. Un autre pour Reda Wardi, auteur d’un coup de tête idiot à la 61ᵉ minute. Ce vendredi 21 juin, La Rochelle perd ses nerfs et sa demi-finale de Top 14 face à Toulouse. Un revers 39-23 sur un dernier essai de Matthis Lebel, juste avant la sirène. À treize, impossible de rivaliser.

"On doit apprendre, comprendre que la discipline, c’est énormément important (…) Quand tu prends deux rouges, tu rentres chez toi", conclut Ronan O'Gara, manager du Stade Rochelais.

Un retour à La Rochelle avec le sentiment habituel. Celui d'avoir perdu après avoir fait jeu égal, voire dominé les Hauts-Garonnais, à l'image des deux ballons portés fructueux en première mi-temps. Tolu Latu convertit le premier, Grégory Alldritt le deuxième.

"On est restés dans le match jusqu'à la fin"

Antoine Hastoy, impeccable au pied, transforme les deux et réussit deux pénalités. Les Maritimes mènent 20-15 à la pause. Cinq points d'écart seulement, car l'indiscipline a déjà coûté cher. Une pénalité de Thomas Ramos et deux essais encaissés en infériorité numérique, après le carton jaune de Nowel. De quoi nourrir des regrets.

 "On était plutôt confiants, même si on savait qu’ils allaient revenir. Maintenant, les cartons, les essais casquettes, ça met un coup au moral… Mais on est restés dans le match jusqu’à la fin et c’est le plus important", explique Oscar Jegou, 3ᵉ ligne du Stade Rochelais.

Toulouse profite du carton rouge d'Atonio, en début de deuxième mi-temps, pour inscrire deux essais en cinq minutes. Le premier de Mallia conclut une belle action, le deuxième, un contre de Santiago Chocobarès sur Brice Dulin, plombe encore plus le moral des Maritimes.

Si une pénalité d'Hastoy permet aux Rochelais de revenir à six longueurs 29-23, celle de Ramos met fin aux derniers espoirs avant l'ultime essai de Lebel.

Pour la première fois en quatre saisons, La Rochelle ne disputera pas de finale.

"On ne peut pas se satisfaire de ça"

"L’objectif, il est clair. Pour nous, c’était un titre minimum par saison. Donc, on a cet échec en coupe d’Europe et cet échec en Top 14. Donc, le bilan n’est pas positif, c'est sûr… Pour nous, en tout cas joueurs, on est compétiteurs, on ne peut pas se satisfaire de ça", annonce le capitaine Grégory Alldritt.

Fin de saison pour La Rochelle. Toulouse défendra son bouclier de Brennus vendredi à Marseille face au vainqueur de l'autre demi-finale entre le Stade Français et l'Union Bordeaux-Bègles.

Côté supporteurs, beaucoup de Rochelais n’avaient pas pu obtenir le précieux sésame pour se rendre au Matmut Atlantique. Conséquence, ils étaient nombreux dans la ville à suivre la rencontre dans les bars.

Malgré la défaite, la bonne humeur est au rendez-vous : "On a perdu à cause de l'arbitre... mais on va aller faire la fête quand même !", lance un supporter Rochelais enthousiaste. "On va faire la fête quand même, même si on perd", confirme une jeune femme. Vêtue du maillot des Jaune et noir, une troisième l’affirme : "l’année prochaine, on va revenir, plus fort que jamais ! Ici, c'est la Rochelle !"

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité