• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Top 14 : les réactions après la défaite de la Rochelle en demi-finale

Les Rochelais entrent sur le terrain / © Un supporteur rochelais
Les Rochelais entrent sur le terrain / © Un supporteur rochelais

 "La déception prédomine. Mais la saison est plus que positive" a estimé Romain Sazy le capitaine de La Rochelle, éliminé en demi-finale par Toulouse. "Il faut avoir ce petit truc en plus et ce soir on ne l'avait pas", a pour sa part estimé Xavier Garbajosa, l'entraîneur des arrières rochelais.

Par Marie-Eve Constant

Romain Sazy le capitaine a réagit après la défaite de ses hommes, samedi soir à Bordeaux : "La déception prédomine. Mais la saison est plus que positive: on joue une finale de Challenge européen, on se qualifie lors d'un barrage à l'extérieur. Mais on a manqué de précision alors qu'en première période on est dans les clous. On y croyait tous. Plusieurs actions auraient mérité une meilleure issue. Le manque de fraîcheur? On a eu une cascade de blessés sur ce match, qui ne nous ont pas arrangé, mais je ne pense pas qu'on ait manqué de fraîcheur."


Pour Xavier Garbajosa, l'entraîneur des arrières rochelais : "La victoire toulousaine ne souffre aucune contestation. On s'en sort bien en première période, où on n'a pas su sortir de notre camp, rendu des ballons faciles alors qu'on avait dit qu'il ne fallait pas leur rendre de ballons. Oui on a réussi à enchaîner, on a mis un peu de vitesse dans les libérations, mais on n'a pas concrétisé autrement que par trois points. Ca ne suffit pas face à Toulouse. Il faut avoir ce petit truc en plus et ce soir on ne l'avait pas. Après le deuxième essai toulousain, on s'est un peu délité, on a moins avancé. (D'une manière générale) on n'a pas été assez ambitieux, on n'a pas amorcé de contre-attaques. Toulouse, malgré son jeu d'attaque connu, a été énorme défensivement. Si je suis ému? Au-delà de mon cas personnel (il quittera le club pour Montpellier la saison prochaine), c'est surtout de se planter une deuxième fois en demi-finale qui est douloureux. On n'est que de passage." 
 
Le match, les réactions

Sur le même sujet

Marathon du Médoc 2019 : les super héros ont dégusté - 2/2

Les + Lus