Transports aériens. EasyJet assurera les vols sur la ligne La Rochelle-Lyon jusqu'en 2027

Sur la liaison aérienne entre La Rochelle et Lyon, EasyJet conserve la confiance de l'aéroport La Rochelle-Île de Ré. La délégation de service public devait durer six mois. Elle a finalement été prolongée pour quatre ans, jusqu'en 2027.

Un léger doute subsistait encore et il vient d'être levé. La compagnie aérienne EasyJet continuera bien d'assurer la liaison entre Lyon et La Rochelle. La compagnie britannique vient d'être reconduite pour quatre ans, jusqu'au 30 octobre 2027.

Trois liaisons par semaine

Une issue heureuse pour un dossier qui aurait pu mal se conclure. En mars 2023, Chalair avait en effet décidé de dénoncer le contrat établissant la délégation de service public, malgré une subvention annuelle des collectivités locales d’1,3 million d'euros. La liaison, la seule de l'aéroport en service public, avait alors été reprise par EasyJet, après un appel à candidatures lancé dans l'urgence par le syndicat mixte de l'aéroport.

À lire aussi : VIDEO. Aéroport de Poitiers-Biard : Chalair dit stop à la ligne La Rochelle-Poitiers-Lyon

L'offre de trois rotations par semaine sera donc maintenue, avec un objectif de 30 000 passagers. Deux rotations sont prévues par semaine, les lundis et vendredis, avec une liaison supplémentaire le mercredi pendant les vacances scolaires. Le projet est soutenu à hauteur de 700 000 euros. 

"La ligne, exploitée depuis 2008, a connu un trou d'air pendant la crise sanitaire. Nous avons pris une initiative unique en France : modifier les conditions de cette ligne de service public", explique Thomas Juin, directeur des aéroports La Rochelle-Île de Ré et Rochefort Charente-Maritime. "Cela permet des tarifs attractifs, autour de 150 euros en moyenne, en vol direct, en Airbus, toutes ces conditions étant réunies par EasyJet."

Un objectif de 230 000 passagers en 2023

Fort du succès de cette liaison, l'objectif du plan stratégique global de l'aéroport devrait être dépassé cette année avec plus de 230 000 passagers. Une réussite qui pourrait heurter les objectifs de territoire zéro carbone porté par l'agglomération.

"Avec moins de vols, et moins d’émissions carbone, on assure un plus grand nombre de passagers par semaine", répond Thomas Juin. "Nous sommes sur une ligne avec très bonne dynamique avec plus de 100 passagers par vol en moyenne."

(Lauryane Arzel avec Marc Millet)

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité