VRAI/FAUX. Que faire, et ne pas faire, si vous trouvez une tortue échouée sur la plage ?

Depuis le début du mois de janvier 2024, une vingtaine de reptiles a été signalée entre le Pas-de-Calais et les Landes. Certaines ont des blessures sur la tête ou sur la carapace. Voici ce qu'il faut faire (et ne pas faire) si vous trouvez une tortue échouée sur la plage.

La tortue caouanne, habituellement moins présente sur nos côtes en raison de l'absence de site de nidification, a été retrouvée dans des proportions très importantes en cette année 2023. 96 signalements concernant cette tortue marine ont été faits à l'aquarium de La Rochelle (Charente-Maritime), une structure en charge de la coordination du Réseau Tortues Marines de l’Atlantique Est.

Ces reptiles marins sont particulièrement retrouvés lors de la période hivernale (entre janvier et avril). Ce sont des tortues qui sont "réfrigérée", en hypothermie et qui ne vont plus être capable de se mouvoir et qui vont être poussées par les vagues et les vents sur nos plages.

Les tortues caouannes peuvent être manipulées : FAUX

Le centre de soin de l'aquarium de La Rochelle nous indique que s'il y a davantage d'animaux retrouvés sur nos plages, c'est à cause de l'augmentation des tempêtes fortes et rapprochées. Les courants, dirigés vers la côte, poussent les petits individus sur nos plages. Les tortues échouent alors sur les plages, dans un état de grande fragilité, car elles ont dérivé pendant un certain temps avant d’échouer, dénutries, en hypothermie.

La tortue caouanne fait partie des espèces vulnérables. C'est aussi une espèce protégée au niveau international, en raison du risque d'extinction qui pèse sur elle. Attention donc à ne pas les manipuler.

>> À lire aussi : Tortues caouannes échouées en Vendée, un phénomène habituel accentué par les tempêtes

Selon Loïc, membre du Capend 17 (Centre d'accueil provisoire des espèces non-domestiques), "les gens ont quand même tendance à toucher les tortues. C'est mignon, on a vu plein de reportages dessus." Mais d'après ce pompier-volontaire, "il ne faut pas oublier que les particuliers qui ramassent des tortues s'exposent au risque de zoonoses, parce que les reptiles sont souvent porteurs de la salmonellose." Vigilance donc à bien se laver les mains en cas de contact avec une tortue.

Une tortue trouvée sur la plage doit être remise à l'eau : FAUX

Les sites de ponte se situent pour les tortues caouannes au sud de la Floride, aux États-Unis, et au Cap-Vert. "Il n'y a pas de site de nidification sur nos côtes, donc si la tortue est présente, c’est qu’elle a un souci", rappelle Florence Dell’Amico, responsable du Centre d’études et de soins pour les tortues marines à l’aquarium de La Rochelle. "Ce sont des animaux essoufflés, qui ont inhalé de l'eau de mer."

Les tortues peuvent mourir si elles sont remises à l'eau.

Florence Dell’Amico

Responsable du Centre d’études et de soins pour les tortues marines à l’aquarium de La Rochelle

Il faut prévenir les réseaux de coordination : VRAI

En cas de découverte d'un animal sur une plage, la première chose à faire est de signaler sa présence à l'Observatoire Pelagis au 05.46.44.99.10. Les informations peuvent ensuite être coordonnées au sein du Réseau national Échouage.

Les tortues caouannes sont en effet particulièrement vulnérables aux erreurs de manipulation. Ces reptiles marins, surtout s'ils sont juvéniles, doivent être maniés avec précaution à cause de leur squelette particulier. Cette espèce de tortue marine possède sur son plastron ventral un élément pointu, qui pourrait percer son cœur en cas d'erreur de manipulation.

Au sein du Réseau Tortues marines Atlantique Est, une centaine de bénévoles sont formés à la récolte de données concernant les animaux marins. Les signalements opérés par les promeneurs nourrissent donc une banque d'informations susceptible d'aider au soin de ces animaux, souvent très jeunes quand ils échouent sur nos plages.