La ville de Saintes se débarrasse de 200 voitures ventouses

La ville de Saintes veut se débarrasser des "voitures ventouses", 200 véhicules ont été identifiés, l'opération d'évacuation a débuté en début de semaine.

Sans nouvelles des propriétaires, les véhicules seront détruits ou vendus par les Domaines.
Sans nouvelles des propriétaires, les véhicules seront détruits ou vendus par les Domaines. © Laurence Couvrand, France Télévisions

Les propriétaires avaient sept jours pour se manifester mais sans réponses de leur part, le véhicule part en fourrière. Ce scénario est désormais quotidien depuis le début de la semaine, dans les rues de Saintes où la municipalité a décidé d'enclencher des procédures pour éliminer des véhicules stationnés depuis des mois sur des places de parking. 

On veut débarrasser la ville de ces "véhicules ventouses", la plupart du temps, ils sont sur des places gratuites, ils bloquent des places de stationnement, notre intention est de libérer ces places. 

Joël Terrien, adjoint à l'urbanisme et à la voierie à la ville de Saintes

Marquage au sol

La municipalité a recensé 200 véhicules abandonnés dans l'hyper centre mais aussi en périphérie de la ville et dans la zone industrielle.

Un casse-tête pour les élus qui ont missionné la police municipale chargée de retrouver les propriétaires après un premier repérage des "voitures ventouses".

Anthony Gaudais, brigadier-chef de la police municipale de Saintes effectue des contrôles sur un véhicule ventouse.
Anthony Gaudais, brigadier-chef de la police municipale de Saintes effectue des contrôles sur un véhicule ventouse. © Laurence Couvrand, France Télévisions

"On a remarqué que le contrôle technique était périmé depuis le début d'année, dans ce cas-là, on va faire un marquage au sol qui permet de montrer à la population que le véhicule a été repéré par la police municipale et que le dossier est en cours", observe Anthony Gaudais, brigadier-chef de police municipale de Saintes

Stationnement abusif au-delà de sept jours 

Parmi les voitures stationnées illégalement, la police n'a pas encore identifié de véhicules volés, les agents constatent qu'il y a de nombreuses épaves abandonnées sur la voie publique.

Les propriétaires sont en infraction car il est interdit de stationner un véhicule plus d'une semaine sur le même emplacement.
"Le stationnement est reconnu comme abusif au bout de sept jours, cela entraîne une verbalisation à 35 euros et le coût de la mise en fourrière qui s'élève à 126 euros" détaille Stéphane Hénon, chef du service de la police municipale de Saintes.
L'opération d'évacuation va durer un mois. Sans nouvelles des propriétaires, les véhicules seront détruits ou vendus par les Domaines.

La plupart des véhicules sont en mauvais état.
La plupart des véhicules sont en mauvais état. © Laurence Couvrand, France Télévisions

La municipalité communique sur cette opération sur les réseaux sociaux.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie