Cet article date de plus de 4 ans

Mascaret en Gironde : Un Charentais-Maritime décédé et son fils porté disparu

Un Charentais-Maritime, âgé de 60 ans, et son fils de 18 ans, ont disparu hier soir lors du chavirage de leur bateau au passage du Mascaret dans l'estuaire de la Garonne à Portets. Les victimes sont originaires de Mortiers près de Jonzac.

Le bateau des deux victimes a chaviré dans le port du Portets près de Bordeaux.
Le bateau des deux victimes a chaviré dans le port du Portets près de Bordeaux. © France3
Le corps du père a été retrouvé cet après-midi dans la Garonne par les enquêteurs. Les recherches auxquelles participent les plongeurs de la gendarmerie d'Arcachon vont se poursuivre pour retrouver celui de son fils, encore porté disparu.


Le bateau a coulé à pic 

Au passage du Mascaret, leur bateau de 9 mètres, ammaré à Portets, s'est retourné et a subitement coulé dans la Garonne avec les deux hommes à bord.
Un voisin d'amarrage a déclaré que les deux victimes ont voulu mettre en place une pompe pour se débarrasser de l'eau qui avait pénétré lors de leur traversée depuis Port leucate. Mais ils n'ont pas eu le temps de procéder à la manoeuvre, la vague du Mascaret, en un instant, a retourné leur embarcation.
"Le bateau s'est dressé à la verticale et il est monté sur le balcon arrière de mon bateau. Il est descendu à la verticale avec les deux hommes bloqués à l'intérieur. Le courant l'a alors fait tourner. Il s'est mis sur le champ et il est passé sous mon propre bateau." raconte un témoin du drame à nos confrères de Sud-Ouest.
Une enquête a été ouverte par le parquet de Bordeaux pour déterminer les circonstances du drame.


Le mascaret est un phénomène naturel qui se produit sur les fleuves d'Aquitaine ( Garonne, Dordogne et Gironde). Ce phénomène de brusque surélévation de l'eau d'un fleuve ou d'un estuaire est provoqué par l'onde de la marée montante lors des fortes marées. Les vagues remontent l'estuaire à une vitesse de 15 à 30 km/h.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers