"Nous ne faisons pas de l'austérité", martèle Valls devant les militants PS à La Rochelle

A l'occasion d'un discours prononcé en clôture de l'Université d'été du PS à La Rochelle, le Premier ministre Manuel Valls a répondu dimanche à ses détracteurs de gauche en martelant que son gouvernement ne faisait "pas de l'austérité".

© Maxppp

Si la lutte contre les déficits est une priorité, cette réduction des déficits ne doit pas se faire par dogmatisme, ce n'est pas un but en soi"
Manuel Valls, Premier ministre

 

 

 


Dans une anaphore, il a asséné huit fois de suite "Nous ne faisons pas l'austérité". "Quand nous créons 60.000 postes dans l'Education nationale pour refaire de l'école une priorité, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous préservons les missions du budget de la Culture pour la création et le spectacle vivant, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous créons des postes de policiers et de gendarmes, pour garantir la sécurité des Français sur tout le territoire -dans les quartiers populaires, dans les zones rurales- nous ne faisons pas de l'austérité", a-t-il dit, sous de vifs applaudissements.

"Quand nous créons des postes dans la Justice, la pénitentiaire, et pour mettre en oeuvre la réforme pénale, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous agissons avec les emplois d'avenir pour permettre aux jeunes de débuter dans la vie, nous ne faisons pas de l'austérité", a-t-il lancé. "Quand nous augmentons le RSA de 10%, quand nous mettons en place un grand plan de lutte contre la pauvreté, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous augmentons l'allocation de rentrée scolaire que viennent de toucher des milliers de familles, nous ne faisons pas de l'austérité. Quand nous augmentons les bourses pour les étudiants, nous ne faisons pas de l'austérité", a ajouté le chef du gouvernement.

Il a donc exhorté les socialistes à ne pas "caricaturer" eux-mêmes leur action car "d'autres s'en chargent". "Sachons expliquer, valoriser ce que nous faisons ! Soyons-en fiers ! Nous faisons des choix calibrés, équilibrés. Ils visent à préserver notre modèle social", a-t-il encore dit.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parti socialiste politique