Cet article date de plus de 3 ans

Au zoo de la Palmyre (17) les rhinocéros, comme les autres animaux, sont très surveillés.

 L'un des rhinocéros blancs du parc de Thoiry a été abattu et sa corne tronçonnée par des individus qui ont forcé les portes. À La Palmyre  ce genre d'action est redouté et on s'en protège.

© Laurent Guillot Francetv
Le fait divers est unique en France et en Europe, un ou des individus se sont introduits dans le parc de Thoiry dans les Yvelines, ont abattu de 3 balles dans la tête l'un des rhinocéros, un  mâle de 4 ans, avant de tronçonner sa corne.
On savait ces animaux exposés aux trafiquants et aux braconniers dans leur milieu naturel, ils le sont aussi dans les parcs zoologiques. La corne des rhinocéros est réputée bénéfique dans le traitement de certaines maladies, des rumeurs qui n'ont aucun fondement scientifique. "Si l'on pouvait soigner les cancers avec de la kératine, ça se saurait ..." nous a déclaré une des repsonsables du zoo de la Palmyre.

Les rhinocéros comme tous les autres animaux sont particulièrement surveillés.

Le parc de Charente-Maritime compte 3 rhinocéros blancs, deux femelles et un mâle qui sont protégés comme les autres espèces. Par définition les parcs zoologiques sont des lieux où l'on préserve les espèces menacées rares et exotiques, elles sont donc toutes surveillées et pour différentes raisons. Il faut assurer leur sécurité, celles des personnels du parc et bien sûr celle des visiteurs.

Prudence à La Palmyre

La direction du zoo de Charente-Maritime n'a pas souhaité communiquer sur cette affaire ni exposer évidemment les mesures de sécurités prises à l'intérieur de l'établissement. Elle a transmis aux rédactions un communiqué de l'EAZA, l'Association Européenne des Zoos et Aquariums qui dénonce l'abattage de l'animal et rappelle que les rhinocéros blancs sont en voie de dispartion et que les 250 spécimens qui vivent dans les parcs en Europe sont un élément majeur dans la survie de l'espèce.

Le trafic de corne réprimé par la loi


la loi punit sévèrement la vente de tout article contenant de la corne de rhinocéros ou de l'ivoire d'éléphant. Ségolène Royal la Ministre de l'environnement a fait savoir qu'elle allait saisir le procureur de la République de Versailles. Au marché noir le kilo de corne peut atteindre 50 000 Euros. Le Vietnam et la Chine sont souvent les pays destinataires de ce trafic.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux