• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La championne olympique Charline Picon est le Marin de l'année 2016

Charline Picon, élue marin de l'année à Paris
Reportage de Freddy Vetault, Julien Delage et Josiane Etienne

La Royannaise Charline Picon, médaillée d'or aux Jeux Olympiques de Rio, a été désignée Marin de l'année 2016. Elle dispose de l'un des plus beaux palmarès de l'histoire de la planche à voile mondiale.

Par BD (avec AFP)

Charline Picon, médaillée d'or aux jeux Olympiques de Rio en planche à voile, succède au palmarès au tandem Billy Besson/Marie Riou, quadruple champion du monde de Nacra 17 (catamaran olympique en double). La jeune femme fêtera ses 32 ans le 23 décembre et elle est la première femme en solo à être désignée Marin de l'année depuis 12 ans et Faustine Merret en 2004, également une véliplanchiste.

Picon a été préférée à d'autres spécialistes de la planche à voile : Pierre Le Coq, médaillé de bronze aux JO-2016, et le duo Camille Lecointre/ Hélène Defrance (470 féminin), également médaillé de bronze à Rio. La talentueuse véliplanchiste a emporté la distinction sur le skipper François Gabart, nominé pour sa victoire en multicoque dans la Transat anglaise, ainsi que pour son record de vitesse des 24 heures en solo et en multicoque (784 milles). Mais aussi sur Jérémie Beyou, sélectionné pour sa victoire sur la transat New York

L'été dernier à Rio, Picon, est devenue la première tricolore à être sacrée championne olympique en planche à voile depuis 12 ans. La Charentaise détient un titre mondial remporté en 2014 et trois titres de championne d'Europe (2013, 2014, 2016). Après le sacre olympique, Picon, quartier maître de 2e classe, s'est octroyée une pause, indécise sur ses velléités à poursuivre sa carrière sportive. Après un temps de la réflexion, elle a finalement choisi de rempiler pour la nouvelle olympiade, avec en ligne de mire une 2e médaille d'or aux JO de Tokyo en 2020.

Charline est licenciée au Club Nautique de la Tremblade et elle a mis entre parenthèses son travail de kiné pour vivre sa passion. Celle que l'on surnomme "Pic" est une adepte du surf et du stand-up paddle, qu'elle pratique très régulièrement pour garder le contact avec la glisse sur l'eau.






A lire aussi

Sur le même sujet

Les contrôles au faciès dénoncés par le maire de Bayonne

Les + Lus