Royan (17) : retour en reportages sur la clôture d'un Violon sur le Sable

La 28ème édition du festival de musique classique et lyrique s'est achevée hier sur la plage de Royan. Un final en apothéose avec Patricia Petibon, Yannick Noah, de l'émotion et de belles surprises.

Une soprano de renommée internationale et un ancien tennisman devenu rockstar ; Patricia Petibon et Yannick Noah. 
Ce sont ces deux artistes aux univers si différents qui ont clôt hier soir la 28ème édition du festival Un Violon sur le Sable à Royan, accompagnés par l'orchestre du bondissant Jérôme Pillement. 

Si la pluie a menacé un temps de gâcher la fête, il n'en a rien été. La plage de la Grande Conche était noire de monde. Comme à chaque fois, la magie a opéré sur les quelque 50 000 spectateurs. 
Voyez le reportage de François Gibert, Kévin Berg, Christophe Rio et Jennifer Russeil (intervenants : Philippe Tranchet, directeur du festival; Yannick Noah ; Jérôme Pillement, chef d'orchestre ; Didier Lockwood, violoniste ; Patricia Petibon, soprano)

Des moments d'émotion, il y en a eu. Il y a eu aussi des sourires. Comme lorsque la pétillante Patricia Petibon a interprété "Glitter and be gay" extrait de l'opérette "Candide" de Leonard Bernstein, taquinant le chef Jérôme Pillement. 
Images Production 114
Événement incontournable du festival, "A chacun son court" est un duel de piano sur le court de tennis. En clair, c'est un match d'improvisation comme il en existe au théâtre. Le vainqueur n'a aucune importance comme le démontre notre reportage. (intervenants : Jean-François Zygel et Jean Rondeau)
Reportage François Gibert, Kévin Berg, Christophe Rio et Jennifer Russeil.