Royan : les restaurateurs obtiennent gain de cause et pourront agrandir leurs terrasses sur le front de mer

Les restaurateurs installés sur le front de mer à Royan vont peut être retrouver un peu le sourire. Ils ont obtenu de la mairie la possibilité d'agrandir leurs terrasses grâce à la pietonnisation de certaines rues. Ils avaient lancé une pétition pour dénoncer le refus de la mairie.

Les terrasses en front de mer vont pouvoir s'agrandir
Les terrasses en front de mer vont pouvoir s'agrandir © Laurence Couvrand, France Télévisions

Ce sera une éxpérimentation, du 20 juin au 30 juillet. Pendant ces cinq semaines, la route de la Serpentine sur le front de mer de Royan sera partiellement interdite aux voitures, il n'y aura plus qu'une seule voie de circulation et  les restaurateurs pourront agrandir leurs terrasses en prenant sur les places de parking. Une mesure adoptée à l'issue d'une réunion entre les restaurateurs et le maire Les Républicains de la ville, Patrick Marengo.

Pour lui cette décision reste une expérimentation : "On fera le point au bout des cinq semaines, si ça fonctionne, on continue, sinon on arrête". Les restaurateurs, eux, sont soulagés. C'est ce qu'explique Xavier Coachon :" C'est une demande que nous avions faite il y a plus d'un mois. Avec la piétonnisation de la rue, on va pouvoir faire vingt couverts de plus par service. Ça représente 45.000 euros de plus en un mois."

Pour Romain Lopez, restaurateur, la saison sera bizarre. "Il n'y aura pas les pics d'affluence comme le 14 juillet par exemple. Ce sera une saison rectiligne. On avait besoin de ce coup de pouce pour ne pas sombrer."

De son côté, Patrick Marengo explique avoir également proposé  au conseil municipal une exonération totale des loyers des restaurateurs et commerçants pendant la durée du confinement, et une réduction de 50% pour les trois mois suivants :" Cela représente un coût de 800 000 euros, ce sera au prochain conseil municipal, quel qu'il soit, de décider."

Reportage Garo Kevorkian, Laurence Couvrand et Carine Grivet :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie