CARTE. Découvrez les six films nommés aux César réalisés en Nouvelle-Aquitaine, une belle sélection pour la région

durée de la vidéo : 00h02mn04s
Six films nommés aux César ont été tournés ou fabriqués en Nouvelle-Aquitaine. La Charente et la Charente Maritime ont pour leur part été choisies pour Anatomie d'une chute, Linda veut du poulet et Mars Express. Un reportage d'Elodie Gérard, avec Sandrine Zoller, responsable du bureau d'accueil des tournages en Charente-Maritime et Florent Morin, opérateur de compositions sur films pour le studio Miyu Productions. ©France télévisions

Vendredi soir, la région Nouvelle-Aquitaine est à l'honneur pour la 49ᵉ cérémonie des César, avec pas moins de 27 nominations pour six films dans de nombreuses catégories. La région est le deuxième fonds de soutien au cinéma après l'Île-de-France.

Tout porte à croire que la région Nouvelle-Aquitaine va briller vendredi soir pour la 49ᵉ cérémonie des César. Six films, et non des moindres, comptabilisent 27 nominations dans de nombreuses catégories dont le meilleur film, le meilleur film d'animation, la meilleure réalisation ou encore les meilleurs acteurs et actrices.  

Deux films font la course en tête du plus grand nombre de nominations :

Anatomie d'une chute

Réalisé par Justine Triet, dont une grosse partie du film est tournée dans l'enceinte du palais de justice de Saintes (17), a déjà raflé la Palme d'Or à Cannes en 2023, ainsi que deux Golden Globes en janvier dernier. Il compte onze nominations dans dix catégories :

  • Meilleure réalisation pour Justine Triet
  • Meilleur film
  • Meilleur scénario original pour Justine Triet et Arthur Harari
  • Meilleure actrice pour Sandra Hüller
  • Meilleur acteur dans un second rôle pour Swan Arlaud et Antoine Reinartz
  • Meilleur espoir masculin pour Mila Graner-Machado
  • Meilleur son pour Julien Sicart, Fanny Marin, Jeanne Delplancq et Olivier Goinard
  • Meilleure photo pour Simon Beaufils
  • Meilleur montage pour Laurent Sénéchal
  • Meilleurs décors pour Emmanuelle Duplay

Bande-Annonce : "Anatomie d'une chute" - Réal. : Justine Triet

Le règne animal

Le film de Thomas Cailley, tourné en 2022 dans les Landes, en Dordogne, en Lot-et-Garonne et en Gironde, rafle lui aussi onze nominations dans autant de catégories :

  • Meilleure réalisation pour Thomas Cailley
  • Meilleur film
  • Meilleur scénario original pour Thomas Cailley
  • Meilleur acteur pour Romain Duris
  • Meilleur espoir masculin pour Paul Kircher
  • Meilleure musique originale pour Andrea Lazlo de Simone
  • Meilleure photo pour David Cailley
  • Meilleur montage pour Lilian Corbeille
  • Meilleurs costumes pour Ariane Daurat
  • Meilleurs décors pour Julia Lemaire
  • Meilleurs effets visuels pour Cyrille Bonjean, Bruno Sommier et Jean-Louis Autret

Bande-Annonce : "Le règne animal" - Réal. : Thomas Cailley

Quatre autres films pourraient bien tirer leur épingle du jeu vendredi soir, Boléro réalisé par Nans Laboroe-Jouroàa, et produit par Margaux Lorier qui concourt pour le César du meilleur film de court métrage de fiction ou Vincent doit mourir, réalisé par Stéphan Castang, produit par Thierry Lounas, Claire Bonnefoy, cité dans la catégorie du meilleur premier film. Pour le César du meilleur film d'animation, deux productions angoumoisines, Linda veut du poulet et Mars express s'affronteront vendredi soir.

Une belle reconnaissance pour la région

Ces six films ont donc été tournés ou réalisés en Nouvelle-Aquitaine, une fierté pour la Région et pour l'ALCA (Agence Livre Cinéma et Audiovisuel).

CARTE. Découvrez où ont été réalisés les six films retenus pour les César

Pour Géraldine Arnoux, directrice de la Communication et des Événements à l'ALCA, cela tient notamment à l'attrait de la région, de ses paysages et de son patrimoine. "On dit souvent qu'en Nouvelle-Aquitaine, on peut jouer tous les décors sauf la banquise", sourit-elle. "On a un patrimoine bâti, non bâti, des espaces naturels, on peut reconstituer tous les décors depuis Lascaux jusqu'à des espaces futuristes, post-apocalyptiques."

Elle souligne également la "force du maillage professionnel", la manière dont tous les métiers de la création audiovisuelle jusqu'à la promotion et la formation sont fortement représentés dans la région : plus de 1 000 techniciens travaillent par exemple dans l'animation, selon Audiens.

Un fonds de soutien qui attire les cinéastes

À la région Nouvelle-Aquitaine, Charline Claveau, vice-présidente en charge de la culture, salue une année particulièrement riche, "fruit d'un travail un peu historique et d'un fort soutien financier." Elle rappelle que le territoire propose le deuxième meilleur fonds de soutien après l'Île-de-France.

Un partenariat, tissé entre la région, le CNC, la DRAC, six départements (dont la Charente et la Charente-Maritime) et Bordeaux Métropole, réunit chaque année un budget de 22 millions d'euros pour la production cinématographique et audiovisuelle.

On dit souvent qu'en Nouvelle-Aquitaine, on peut jouer tous les décors sauf la banquise.

Géraldine Arnoux

Directrice de la communication et des événements à l'ALCA

Selon Charline Claveau, ce fonds conséquent contribue grandement à attirer les cinéastes. "Pour Anatomie d'une chute, ils avaient l'idée d'une salle d'audience plus moderne", confie-t-elle. "Finalement, le tribunal de Saintes a été choisi, le soutien financier a joué pour attirer le tournage en Charente-Maritime."

Les 22 millions d'euros alloués au cinéma peuvent paraître très conséquents, mais ils constituent un réel investissement : lorsqu'un film est soutenu par le fonds, au moins 150 % du montant de l'aide doit être dépensé sur le territoire. Charline Claveau ajoute que les retombées financières concernent à la fois la logistique du tournage, comme l'hôtellerie-restauration, mais aussi les emplois. À titre d'exemple, une vingtaine de personnes installées en Nouvelle-Aquitaine ont été employées pour la réalisation d'Anatomie d'une chute.

Enfin, certains films peuvent aussi représenter une réelle publicité pour un territoire. "C'est ce que j'appelle le phénomène Antoinette dans les Cévennes", ajoute la vice-présidente de la région en charge de la culture. "L'année qui a suivi la sortie du film, il y a eu un nombre incalculable de touristes dans les Cévennes."

Quel destin connaîtront les six films nés en Nouvelle-Aquitaine ? Réponse vendredi soir, pour la 49ᵉ cérémonie des César.