Prison de Saintes : un des meneurs de la mutinerie de la Saint-Sylvestre se pend dans sa cellule

L'entrée principale de la prison de Saintes, en Charente-Maritime. / © Valérie Prétot (FTV)
L'entrée principale de la prison de Saintes, en Charente-Maritime. / © Valérie Prétot (FTV)

Un des détenus de la maison d'arrêt de Saintes, considéré comme un des meneurs de la mutinerie de la Saint-Sylvestre, a tenté de se suicider dans sa cellule, ce mercredi.

Par Hugo Lemonier

Un détenu de la prison de Saintes, désigné par l'administration pénitentiaire comme l'un des trois meneurs de la mutinerie de la Saint-Sylvestre, a tenté de se suicider dans sa cellule, ce mercredi. Le jeune homme, âgé de 21 ans, se serait pendu à l'aide d'une couverture. Placé dans le quartier disciplinaire de l'établissement depuis son acte de rébellion, il a été transféré à l’hôpital de Saintes dans un état critique. Son pronostic vital est engagé.

La veille au matin se tenait la commission de santé dans la maison d'arrêt. "Les médecins n'avaient rien revelé de spécifiques, aucun signe de dépression particulier", note Emmanuel Giraud, représentant SNP-FO. Les surveillants pénitentiaires avaient proposé à la victime de sortir en promenade en début d'après-midi. Quinze minutes plus tard, le détenu est retrouvé pendu.

Les deux autres "meneurs" de la mutinerie de la Saint-Sylvestre avaient été transférés dans d'autres établissements. Ce soir-là, onze prisonniers alcoolisés avaient refusé de regagner leur cellule à la fin de la promenade. Ils s'en étaient pris aux caméras de vidéosurveillance, provoquant même des départs d'incendie avec le mobilier de la cour.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus