• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Sport et santé à la prison de Saint-Martin-de-Ré

La prison de Saint Martin-de-Ré (Charente-Maritime) - Archives / © MaxPPP - XAVIER LEOTY
La prison de Saint Martin-de-Ré (Charente-Maritime) - Archives / © MaxPPP - XAVIER LEOTY

Une journée de sensibilisation à la nutrition était organisée hier par plusieurs organismes à la prison de Saint-Martin-de-Ré. 350 détenus environ vivent ici dans des cellules de 6 mètres carrés. Ce sont des longues peines, 18 ans en moyenne.

Par Coralie Roland

Les détenus ont pu participer à des ateliers sportifs dans la cour de l’établissement pénitentiaire : course, musculation, rugby… En complément, il a été question de nutrition, grâce aux conseils de Marie-Line Huc, diététicienne Programme Santé en Détention. Par exemple, pour "qu’ils n’aillent pas chercher des produits magiques, qu’ils ne soient pas tentés de chercher des compléments nutritionnels, parce que dans les repas que l’on sert ou dans les aliments simples, ils trouvent tous les aliments dont ils ont besoin. Notre objectif est de passer un message simple : l’importance de manger aux heures de repas, l’importance de manger varié et leur donner des tuyaux pour cuisiner les repas."
Journée de sensibilisation à la nutrition à la prison de Saint Martin de Ré
Un reportage de P. Tanger, M. Millet et N. Pagnoux-Tourret avec les interviews de Karl Seillé, moniteur de sport, de Marie-Line Huc, diététicienne Programme Santé en Détention et de Caroline Bayle, formatrice atelier culinaire

Les repas justement, certains détenus s’en sont chargés. En mode diététique. "C’est un plaisir de cuisiner témoigne ce détenu, ça passe le temps." explique l’un d’eux. "Et puis c’est un atelier fait aussi pour se regrouper, pouvoir parler, échanger librement, ce qui est relativement rare en détention", pour un autre.

"Ils sont très volontaires. Ils travaillent aussi énormément ensemble, témoigne Caroline Bayle, formatrice atelier culinaire. Ils ont à cœur surtout de faire des choses jolies, bien présentées et à vouloir s’appliquer, et ça, c’est vraiment pour eux, je dirai la chose primordiale."


Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus