Surgères (17) : manifestation pour le maintien des TGV et le respect des engagements de la SNCF

Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle, en tête, élus, chefs d'entreprises, syndicats et usagers de Charente-Maritime ont manifesté cet après-midi en gare de Surgères. Ils exigent le maintien du nombre actuel d'arrêts TGV en gare de Surgères. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Selon les prévisions de la SNCF, en 2017 le nombre d'arrêts des TGV en gare de Surgères passera de 6 (dans les deux-sens) à 4. Elus et chefs d'entreprises ont voulu faire savoir leur opposition à cette diminution. Ils annoncent par ailleurs qu'ils vont saisir le médiateur en charge du dossier, Jean Auroux.
150 personnes environ se sont retrouvées en fin d'après-midi en gare de Surgères parmi lesquelles de nombreux chefs d'entreprises locaux. Ils insistent sur la nécessité de conserver cet arrêt TGV dont le rayonnement va jusqu'à Rochefort. De nombreux usagers du pays rochefortais se rendent en effet à Surgères pour prendre le train.


La Rochelle à moins de 2h30 de Paris

Les élus demandent par ailleurs à la SNCF que les gares de La Rochelle, Surgères, Niort et Saint-Maixent bénéficient comme prévu de l'arrivée des TGV dans le cadre du tracé ouest de la LGV Sud-Europe Atlantique.
Ils veulent également que les gains de temps annoncés soient respectés et placent Niort à moins de 2 heures de Paris et La Rochelle à moins de 2h30.