Angoulême : l'auteur présumé du meurtre de Johachim Thouvenot mis en examen pour assassinat

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol

Soufiane Tahri a été longuement entendu par un juge d'instruction, hier, avant d'être mis en examen pour assassinat, ce qui signifie que les magistrats n'excluent pas la préméditation pour son geste mortel.

Les enquêteurs ont en effet relevé des indices qui montreraient que Soufiane Thari aurait prémédité son geste. Il aurait en effet proféré des menaces à l'encontre de Johachim Thouvenot avant d'être interné au CHS pendant une vingtaine de jours.

Dans le même temps, des expertises vont devoir être menées pour déterminer le niveau de conscience de Soufiane au moment des faits. Des analyses qui permettront de prouver (ou pas) sa responsabilité pénale. 

Autre interrogation non encore résolue par les enquêteurs : comment Soufiane s'est-il procuré l'arme avec laquelle il a tiré deux balles sur Joachim ?

Les parents de Soufiane Tahrei sont écrasés par cet événement et rappellent qu'ils ont alerté sans succès la police, les médecins alors que Soufiane multipliait les comportements agressifs et dangereux.

La famille et les amis de Johachim ont décidé d'organiser une marche blanche à Basseau. Elle se déroulera vendredi à partir de 17h et ils tiennent à ce qu'aucun responsable politique ne se joigne à eux pendant ce moment de recueillement.