Angoulême : la cheminée du Nil doit être consolidée

A Angoulême, la cheminée du Nil menace de s'effondrer. / © Cécile Landais/ France Télévisions
A Angoulême, la cheminée du Nil menace de s'effondrer. / © Cécile Landais/ France Télévisions

C'est un élément du patrimoine angoumoisin et un symbole du passé industriel de la ville, la cheminée du Nil est en mauvais état et sa structure vacille. La mairie va investir près de 500 000 euros pour la sécuriser.

Par C.H

Comme à Pise, il faut prendre du recul pour s'apercevoir que la cheminée du Nil penche un peu. C'est encore plus vrai sous les coups de vent. La structure de cette cheminée de 34 mètres de haut est de plus en plus instable et aujourd'hui, elle pourrait représenter un danger pour le voisinage.


Témoin du passé industriel de la ville

La mairie d'Angoulême a décidé de consacrer près de 500 000 euros à sa remise en état. Elle est le témoin du passé industriel du site et appartient au patrimoine de la ville.

Il s'agit de la cheminée de l'ancienne usine de fabrication de papier à cigarettes. Comme peut l'être un clocher d'église, une tour d'un château, elle a été le symbole de l'activité industrielle qui a été pour Angoulême un ambassadeur extraordinaire. Le travail du papier a rassemblé des dizaines de milliers d'ouvriers et d'ouvrières à travers le temps.
Florent Gaillard, directeur du musée du papier

Le papier à cigarettes "Le Nil" était célèbre dans le monde entier. Au sein de l'ancienne usine Lacroix, la cheminée en brique rouge était reliée à la chaufferie et recrachait les fumées. Elle symbolisait la Manufacture de fabrication du papier à cigarettes dont les bâtiments abritent aujourd'hui le Musée du papier.
Les bâtiments de l'ancienne usine Lacroix abritent désormais le musée du papier. / © Cécile Landais/ France Télévisions
Les bâtiments de l'ancienne usine Lacroix abritent désormais le musée du papier. / © Cécile Landais/ France Télévisions

Les travaux de restauration doivent commencer en 2020. Ils permettront de consolider la cheminée et des cerclages seront installés.

Reportage de Mathis Lescanne, Cécile Landais et Thierry Cormerais :


 

Sur le même sujet

Les + Lus