A Angoulême, les mangas ont la cote

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Gibert .

Depuis une vingtaine d'années, le manga connaît un succès grandissant en France. Une rétrospective exceptionnelle de l'oeuvre de Osamu Tezuka est présentée au Musée d’Angoulême du 25 janvier au 11 mars avec de nombreux originaux mythiques de celui que l’on surnommait le Dieu du manga.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Depuis une vingtaine d'années, le manga connaît un succès grandissant en France.



Osamu Tezuka (l’auteur d’Astro, le petit robot, Princesse saphir…) a dessiné plus de 170 000 planches de mangas en 42 ans. Il révolutionnera le genre et donnera naissance au manga moderne, inspiré par un autre dessinateur, américain, comme l'explique Sébastien Cannata, libraire et spécialiste des mangas :

Osamu Tezuka a vu Blanche Neige au cinéma et il a compris que toutes les émotions devaient passer par les yeux.

"Tezuka a agrandi les yeux et, dans les années 60/70, il a créé l'animation en simplifiant au maximum le design des personnages et de n'animer que le personnage sans toucher au décor."



Sébastien Cannata revient sur les débuts du phénomène manga au Japon avec, notamment, les parcours de Taniguchi et Tezuka







La France est le deuxième marché de lecture du manga japonais ; après le Japon, mais devant le marché américain ou asiatique. 

Les mangas ont réellement explosé en France dans les années 90, quand le marché s'est organisé, comme l'explique Sébastien Cannata, au micro d'Isabel Hirsh et Laurent Gautier :





Isabel Hirsch et Laurent Gautier sont allé flâner dans les allées aux parfums japonais.











Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité