Angoulême : un millier de Gilets Jaunes dans les rues pour une manifestation pacifiste

Pour le 16ème week-end de mobilisation, ils étaient un millier de Gilets Jaunes à manifester dans le calme à Angoulême ce samedi 2 mars. Jérôme Rodriguez, l'un des leaders nationaux du mouvement, étaient présent aux côtés des manifestants charentais.

Jérôme Rodriguez était invité par le collectif charentais des Gilets Jaunes. Il s'agit de l'homme qui a été blessé lors de la manifestation parisienne du 26 janvier dernier et qui a perdu l'usage d'un œil suite à ses blessures. 
Il est arrivé en fin de matinée à Angoulême et a pris la parole sur le rond-point de Girac avant de participer au cortège dans les rues de la ville.


Manifestation dans le calme en centre-ville

Les organisateurs avaient appelé à une manifestation sans violence et un important dispositif de forces de l'ordre avait été déployé.
Le rond-point de Girac a été un des principaux lieux de rassemblement du mouvement en Charente. La prise de parole de Jérôme Rodriguez à cet endroit voulait démontrer la volonté des Gilets Jaunes de réinvestir ces rond-points.
"On ne parle que de violences et d'antisémitisme alors qu'aujourd'hui on est dans la rue pour des revendications d'un mieux-vivre, de dignité et de pouvoir vivre de son salaire. Ensuite on a la revendication d'avoir une démocratie plus en cohérence avec ce que l'on vit et la fin des privilèges de nos gouvernants" explique Jérôme Rodriguez avant d'ajouter. "Il est important aujourd'hui de pouvoir le répéter et de revenir sur les ronds-points, de montrer qu'ils tiennent et de réitérer nos revendications à l'échelle des médias et du gouvernement".

Un nouveau rassemblement est prévu samedi prochain en Charente.

Reportage de Bruno Pillet, Christophe Guinot et Alexandre Liégard :



 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité