Angoulême : un collectif de 165 femmes dénonce le sexisme dans la BD

Un collectif d'auteures de bande dessinée vient de lancer un site dénonçant le sexisme dans le neuvième art. Parmi les signataires on trouve Pénélope Bagieu ou encore Marion Montaigne qui ont lancé un site Internet, BDegalite.org qui regroupe 165 femmes.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Puisque "la bande dessinée masculine" n’a jamais été attestée ni délimitée, il est rabaissant pour les femmes auteures d’être particularisées comme créant une "bande dessinée féminine."
Extrait de la Charte des créatrices de bande dessinée contre le sexisme.







Au-delà de la simple manifestation d'une colère ces femmes dessinatrices souhaitent mobiliser toute la chaîne du livre : "créateurs, éditeurs, institutions, libraires, bibliothécaires et journalistes, nous attendons qu’ils prennent la pleine mesure de leur responsabilité morale dans la diffusion de supports narratifs à caractère sexiste et en général discriminatoire (homophobe, transphobe, raciste, etc)​", écrivent-elles.

Cette idée leur est venue en 2013 lorsque Lisa Mandel a contacté une trentaine d’auteurs "pour recueillir toutes les questions qui leur ont été posées sur le fait d’être une femme dans la bd".

Rencontre avec quelques-unes de ces femmes à Angoulême dans ce reportage de Jérôme Deboeuf et Cécile Landais.
 

Reportage de Jérôme Deboeuf et Cécile Landais