Après 45 ans de recherches, Patricia Dupont une Charentaise de 65 ans retrouve sa mère biologique, aux Etats-Unis

Patricia Dupont est née sous X le 16 mars 1956 à Rochefort en Charente-Maritime. Sa mère, une jeune femme de 20 ans qui avait rencontré un soldat américain de la base de La Rochelle, a été persuadée par sa famille que sa petite fille était morte. Elles vont pourtant se rencontrer dans un mois.

 Yvette à gauche et Patricia à droite âgées de 18 ans, mais à 20 ans d'écart
Yvette à gauche et Patricia à droite âgées de 18 ans, mais à 20 ans d'écart © Documents remis

Le 25 juin prochain, Yvette et Patricia vont se rencontrer pour la première fois à Ocean City, la cité balnéaire du Maryland aux États-Unis, à une centaine de kilomètres de Philadelphie où réside Yvette. Yvette c'est la mère de Patricia, et elles ne se connaissent que depuis un peu plus d'un an. Leur histoire a pourtant commencé en mars, il y a 65 ans.

Une histoire vieille de 65 ans

Le 16 mars 1956, Yvette accouche d'une petite Patricia à Rochefort, en Charente-Maritime. Le père de l'enfant, Louis Denson, est un soldat américain en poste sur la base de la Rochelle. Mais la famille de Patricia ne voit pas les choses d'un bon oeil et décide d'abandonner l'enfant. Ses parents disent à Yvette que le bébé prématuré, est mort peu après sa naissance. Louis Denson de son côté ne se voit sans doute pas père de famille et il repart aux États-Unis pour une mission de quelques semaines, dont il ne reviendra jamais.

Quelques mois plus tard, Yvette rencontre un autre soldat américain et part vivre avec lui aux États-Unis.

Une enfant placée à l'assistance publique 

Patricia, considérée comme orpheline, est donc placée à l'assistance publique. Á l'âge de trois mois, elle est confiée à une famille d'accueil qui décide de l'adopter deux ans plus tard. Patricia a désormais un nom, Dupont et elle vit en Charente avec ses parents adoptifs. Mais elle ne sait pas qu'elle est adoptée. Et ses parents ne veulent rien lui dire. Pourtant, à l'école, certains ricanent à son passage et lui disent que ses parents ne sont pas ses vrais parents. Patricia a des doutes, mais comme ses parents refusent de répondre à ses questions, elle fouille et elle a une drôle d'intuition.

Quand j'étais petite, j'étais persuadée que mon père était américain et que ma mère n'était pour rien dans mon abandon.

Patricia Dupont

Mais entre une vie que l'on s'invente à l'adolescence et la réalité, il y a parfois une grande différence. Alors Patricia va chercher à connaître la vérité.

Elle se met en quête de sa mère et de son histoire à l'âge de 20 ans

Pour en avoir le coeur net, Patricia commence alors des recherches. Elle écrit à la Direction des Affaires sanitaires et Sociales, elle écrit au Procureur de la République pour lancer une recherche dans l'intérêt des familles. Elle sollicite même Jacques Pradel qui anime à l'époque l'émission "Perdu de vue". En vain.

Patricia Dupont
Patricia Dupont © Patricia Dupont

Et puis un soir de 2019, elle regarde une émission de télé qui parle des tests ADN et l'un des invités est Fabrice Braut, un détective privé et généalogiste. Ce Tourangeau est spécialisé dans la recherche des enfants nés sous X. Patricia décide de le contacter et de faire un test ADN avec l'aide de la plateforme de généalogie MyHeritage.

Son ADN a une correspondance avec une jeune femme aux États-Unis

Et quelques jours plus tard, elle apprend que son ADN a une correspondance avec Sydney, une jeune Américaine fille d'un certain David Denson. Fabrice Brault tient une piste qu'il ne lâchera plus. Un samedi de janvier 2020 il appelle Patricia et pour ne pas lui asséner la vérité d'un seul coup, il lui dit simplement qu'il a trouvé des correspondances familiales intéressantes. Le lundi, il la rappelle et il lui dit qu'il a en fait retrouvé sa mère, Yvette. Elle a 85 ans, elle habite le Maryland avec son compagnon rencontré après la mort de son mari. 

Yvette, maman de Patricia
Yvette, maman de Patricia © Yvette

Patricia  découvre en même temps qu'elle a une mère bien vivante et un demi-frère, David le fils que Louis Denson a eu en refaisant sa vie chez lui aux États unis. Sydney est la fille de David.

Louis, père de Patricia (en bas à droite). David, demi-frère frère de Patricia (en haut).
Louis, père de Patricia (en bas à droite). David, demi-frère frère de Patricia (en haut). © Famille Denson

La mère et la fille vont enfin se rencontrer

Patricia écrit alors une lettre à Yvette pour lui dire qu'elle est sa fille et que contrairement à ce qu'on lui a fait croire, elle est bien vivante. Pas de réponse pendant quelques temps et finalement le 29 février le téléphone sonne chez Patricia à Mouthiers-sur-Boëme au sud d'Angoulême.

J'ai décroché et j'ai entendu : "allo? C'est Yvette". Et j'ai crié maman !

Patricia Dupont

Commencent alors de longues conversations par téléphone ou par lettres. Yvette ne veut pas entendre parler des portables ou des conversations par Skype. Les deux femmes  s'échangent des photos, se découvrent. Patricia explique qu'elle a eu deux fils et qu'elle est aujourd'hui grand-mère. Elles se découvrent des points communs.

Elle n'aime pas le lait, moi non plus. Elle déteste vider le lave-vaisselle, moi aussi.

Patricia Dupont

Yvette culpabilise, elle s'en veut que les choses aient évolué ainsi.

Si j'avais su ! J'ai manqué de vigilance, je n'aurais pas dû écouter ma famille.

Yvette

Et puis elles décident de se rencontrer en chair et en os. Mais en février 2020, le Covid a déferlé sur le monde et par trois fois le voyage est reporté. Il va finalement avoir lieu le 25 juin. Patricia et son compagnon vont faire le voyage jusqu'à Ocean City. La mère et la fille, séparées par d'autres depuis 65 ans, vont enfin pouvoir se toucher, se voir, s'embrasser, et rattraper une vie qui leur a été volée.

Liane Courté et Cécile Landais nous racontent cette belle histoire :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société insolite famille