• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Aucun bus à Angoulême après un “raid” de jeunes armés

Au lendemain de ce nouvel incident, tous les bus d'Angoulême sont restés au dépôt. / © Asma Mehnana (FTV)
Au lendemain de ce nouvel incident, tous les bus d'Angoulême sont restés au dépôt. / © Asma Mehnana (FTV)

Ce mercredi 26 septembre, en fin d'après-midi, une trentaine de jeunes équipés de battes de base-ball et de sabres japonais s'en sont pris à un bus. Selon les premières informations, ils en avaient après une autre bande de jeunes à l'intérieur. Les chauffeurs ont éxercé leur droit de retrait jeudi.

Par Marie-Ange Cristofari

Aucune ligne de bus ne fonctionne ce jeudi à Angoulême. C'est la conséquence de cet impressionnant incident survenu le mercredi 26 septembre.

Alors qu'il conduit sur la ligne 4, dans le quartier Victor Hugo, un chauffeur de la STGA voit une bande de nombreux jeunes foncer vers son bus. Armés de battes de base-ball et de sabres japonais, ils ont brisé une vitre. Visiblement, ils voulaient s'en prendre à d'autres jeunes, installés à l'intérieur.
 

Mauvaise série

Aucun blessé à déplorer, mais c'est le deuxième incident du genre en 8 jours sur le réseau de transports en commun de la ville. Mercredi dernier déjà, un homme s'était introduit dans un bus d'Angoulême au moyen d'une hache. Il était poursuivi par plusieurs jeunes. Un incident encore très frais dans les mémoires, comme nous le raconte Marie-Christine Lairain, la secrétaire du CHSCT de la STGA.
 
Aucun bus à Angoulême après un "raid" de jeunes armés
Marie-Christine Lairain, Secrétaire du CHSCT de la STGA, au micro d'Asma Mehnana et Hugo Lemonier - France 3 Poitou-Charentes
 

Journée blanche

Les conducteurs de bus ont donc décidé d'exercer leur droit de retrait. Ils sont rémunérés mais ne travaillent pas. La STGA se dit impuissante face à la situation. A l'issue d'une réunion entre élus de l'agglomération, direction et syndicats pour évoquer ces problèmes d'insécurité récurrents, le président du Grand Angoulême indique attendre des réponses de l'Etat sur les moyens mobilisés à Angoulême. Il va interpeller la ministre de la justice, en visite dans la ville, cet après-midi. 
 
Pas de bus STGA à Angoulême (Charente) ce jeudi 27 septembre
Récit d'A. Mehnana, H. Lemonier et P. Ritaine avec les interviews de Marie-Christine Lairain, secrétaire du CHSCT, de Patrice Grand, directeur de la STGA et de Jean-François Dauré, président du Grand Angoulême (PS).


Ce jeudi soir, la STGA a informé sur son compte Twitter que "le service bus fonctionnera normalement" demain vendredi 28 septembre. 
 

Sur le même sujet

Le premier cognac périgourdin à Saint-Aulaye

Les + Lus