Bénévoles engagés et lien social : la recette gagnante du club de rugby COC La Couronne en Charente

replay

Située à une dizaine de kilomètres d’Angoulême, en Charente, la commune de La Couronne compte moins de 8 000 habitants pour un club de Rugby qui réunit plus de 560 licenciés ! Grâce à l’engagement des bénévoles, l’association sportive reste résolument orientée vers le tissage d’un lien social fort.

« C’est au-delà même de ce à quoi nous pouvions prétendre. C’est assez fou et ça fait vraiment chaud au cœur », explique le président du club de La Couronne (Charente), Jean-Pierre Chiarabini, un amoureux du rugby. À la tête du club depuis une douzaine d’années, celui qui tient avant tout à mettre en avant le travail des bénévoles se satisfait d’une saison classée grand cru.

Une présence féminine importante

Avec 560 licenciés, le club de rugby de La Couronne a trouvé la parfaite alchimie entre le rugby amateur et l’apport indéniable des associations sportives de proximité. « Nous allons capter nos jeunes partout, dans les quartiers. Ce volet social, j'en suis fier et je le revendique. Nous allons récupérer nos jeunes, nous les ramenons. Nous avons plusieurs minibus pour assurer ce transport et il va encore falloir agrandir la flotte ».

Avec plus d’une centaine de licenciées féminines, le COC rugby avance aussi avec l’une des sections féminines les plus engageantes du Poitou-Charentes. Les Coc’quettes, l’équipe féminine évolue en Fédérale, tandis que les jeunes filles aussi profitent de leur passion : « On est hyper soudées, à La Couronne, il y a de magnifiques valeurs, du partage. On passe du bon temps sur le terrain, mais aussi à côté. On est unis. Après deux années compliquées en termes de résultats, on ne lâche rien », confie Youna Denis, la capitaine de l’équipe.

Des ambitions d’accession

Côté masculin, l’équipe fanion évolue en Régionale 2 et espère franchir un cap, tandis que l’équipe réserve enchaîne les succès bonifiés chaque week-end. Avec plus de 100 licenciés seniors, la concurrence est rude : 

On a l’envie de monter un étage. Mais surtout, la priorité, c’est de garder notre ADN. Il y a des projets portés par le dynamisme des licenciés et des bénévoles. C’est surtout cela que l’on se doit de préserver.

Jean-Pierre Chiarabini

Président du club de La Couronne

 

Côté infrastructures, le club doit également s’adapter pour accueillir tous ses licenciés. Après une période automne-hiver chargée en précipitations, les terrains sont parfois préservés. Mais des solutions de repli, vers d’autres terrains sont souvent trouvées : « Les licenciés veulent jouer, alors on s’adapte, on trouve des solutions », sourit Jean-Pierre Chiarabini.

Laurent Cardona ambassadeur de choix

Parmi les licenciés, un visage bien connu. Celui de Laurent Cardona. Ancien arbitre international, celui qui est aujourd’hui membre du staff de Soyaux-Angoulême (Pro D2) vient passer du bon temps sur les terrains amateurs.

Je viens m’amuser avec les copains, passer de bons moments. C’est aussi l’occasion de transmettre, d’échanger.

Laurent Cardona

Ancien arbitre international

À quelques semaines de l’issue de la saison, le sprint final débute dès ce week-end. Les garçons accueillent Pons ce dimanche (14 heures réserve, 15:30 pour la première), tandis que les féminines joueront à Ruffec (16) dès 13:30 face à Poitiers. Avec la volonté de signer un carton plein pour bien lancer le mois de mars.