"Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary", coproduit à Angoulême et récompensé au festival d'animation d'Annecy

Coup de chapeau au studio d'animation 2 minutes, installé à Angoulême, qui a coproduit le film d'animation "Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary". Ce film a reçu le cristal du long métrage au Festival du film d'animation d'Annecy, la principale récompense du festival.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary", film sur les jeunes années de Calamity Jane du Français Rémi Chayé, réalisateur de "Tout en haut du monde", a reçu le cristal du long métrage au Festival d'animation d'Annecy.

Un récit de l'histoire de Calamity Jane, devenue légendaire

Ce western d'animation, couronné par la principale récompense du festival, le cristal, raconte l'histoire de Martha Jane, qui doit apprendre à conduire le chariot familial dans un convoi de l'Ouest américain, en 1863. Elle va devoir porter un pantalon, se couper les cheveux et apprendre à affronter tous les dangers, jusqu'à devenir la mythique Calamity Jane, la femme cow-boy. Le film sortira en salles en France le 14 octobre.

La réalisation de ce film d'animation est le fruit de plusieurs années de travail dont un an de fabrication à Angoulême.

Une édition entièrement numérique du festival d'Annecy  

Avant ce long métrage qui met une héroïne à l'honneur, Rémi Chayé, 52 ans, s'était illustré avec "Tout en haut du monde", prix du public à Annecy en 2015 qui avait été réalisé par les mêmes producteurs. Ce récit d'aventure épique au style épuré suivait une jeune fille à la recherche de son grand-père perdu sur la banquise.
    
Le Festival d'animation d'Annecy, grand rendez-vous mondial du secteur, se déroule depuis lundi en édition inédite et entièrement numérique, en raison de la crise du Covid-19.
Dix longs métrages étaient en compétition, dans une sélection officielle composée de quelque 200 films. Le festival se poursuit en ligne jusqu'au 30 juin.