Charente : 440 emplois seront regroupés sur la base logistique d'Intermarché à Roullet-St-Estèphe

la base logistique d'Intermarché à Roullet-St-Estèphe en Charente accueillera 440 employés à partir de septembre 2021. / © Groupe quartus.com
la base logistique d'Intermarché à Roullet-St-Estèphe en Charente accueillera 440 employés à partir de septembre 2021. / © Groupe quartus.com

Les travaux de terrassement ont commencé sur le site de la future base logistique qu'Intermarché va construire à Roullet-st-Estèphe au sud d'Angoulême. A partir de septembre 2021, 440 salariés vont travailler dans ces entrepôts gigantesques. Une très bonne nouvelle pour l'économie locale.

Par Christine Hinckel

La décision a été prise en avril 2018 par le groupe Intermarché qui a choisi la Charente pour installer sa nouvelle base logistique née de la fusion de celle Roullet-Saint-Estèphe en Charente et de Gournay-Loizé au sud des Deux-Sèvres. Les deux départements se livraient à un bras de fer depuis deux ans pour décrocher cette installation et surtout les nouveaux emplois locaux qu'elle va induire. Une aubaine pour la Charente alors que le groupe des Mousquetaires était engagé dans un plan de réorganisation de sa logistique depuis 2012 avec l'objectif de supprimer plusieurs centaines de postes au niveau national.


160 points de vente desservis et 440 emplois sur place

Jusqu'alors, chaque base de la région avait sa spécialisation, les produits secs à Gournay (79) et le frais en Charente. Cette fusion permettra au groupe d'engager des réductions de coûts et d'optimiser les trajets pour les livraisons, car le site de Roullet-St-Estèphe se trouve au centre de la zone de distribution du Centre-Ouest. Celle-ci s'étend de la Vendée, à la Dordogne et au Limousin en passant par la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres.
Les camions qui partiront de Roullet-S-Estèphe desserviront 160 points de vente au total. La nouvelle base logistique mixte (produits frais et secs) comptera près de 70 000 m2 d'entrepôts et emploiera 440 personnes en Charente, soit 170 d'emplois de plus en 2021 que sur la base actuelle.


Engagés dans une compétition qu'il fallait gagner

C'est évidemment une bonne nouvelle pour le territoire angoumoisin qui a réussi non seulement à sauvegarder les besoins existants mais aussi à en attirer des nouveaux.

Nous nous sommes retrouvés dans une compétition. Mais il fallait absolument, c'était stratégique que l'on puisse conserver ces emplois et maintenir l'activité. Ça amène une vraie dynamique de territoire.
Jean-François Dauré, président de Grand Angoulême (PS)

L'agglomération d'Angoulême avait mis en avant plusieurs atouts pour attirer cette activité de logistique. Elle profite d'une
infrastructure routière importante notamment avec la Nationale 10 et un terrain déjà prêt situé sur une ancienne base de travaux de la LGV.

Pour le maire de Roullet-St-Estèphe, c'est toute la vie de la commune qui va être concernée.

Quand un groupe comme Intermarché avec 440 emplois s'implantent sur la commune, c'est une locomotive pour l'activité, pour l'emploi et pour tout ce qui est induit en matière d'habitat, d'écoles, de commerces et de mobilité. C'est un élément moteur.
Gérard Roy, maire de Roullet-Saint-Estèphe

Par exemple, l'agglomération d'Angoulême s'est engagée à desservir la zone par les transports en commun, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Des changements qui vont intervenir d'ici plus d'un an. En effet, la nouvelle base logistique doit être opérationnelle en septembre 2021.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus