Charente : deux nouveaux "quartiers de reconquête républicaine" à Angoulême et Soyaux

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner annonce la création de 17 nouveaux "quartiers de reconquête républicaine" ce vendredi 8 février. Parmi les villes qui intègrent le dispositif, Angoulême et Soyaux, en Charente. 

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner annonce la création de 17 nouveaux "quartiers de reconquête républicaine" ce vendredi 8 février. Parmi les villes qui intègrent le dispositif, Angoulême et Soyaux, en Charente.  
 


 Les "quartiers de reconquête républicaine" constituent un dispositif lancé en septembre 2018, qui vise à augmenter les effectifs policiers et gendarmes dans les zones sélectionnées, qui s'inscrivent dans la réforme de la police de sécurité du quotidien, lancée il y a tout juste un an. 

En concentrant des moyens supplémentaires (jusqu'à 30 policiers) sur des territoires réputés gangrénés par la délinquance, la philosophie des QRR rappelle celle des zones de sécurité prioritaire (ZSP) mises en oeuvre sous Manuel Valls.

En Nouvelle-Aquitaine, des quartiers de Pau et Bordeaux étaient déjà labellisés "quartiers de reconquête républicaine". 
 

Sur twitter, le maire d'Angoulême Xavier Bonnefont se félicite de cette annonce. 
Le député LREM de la 1ere circonscription de Charente, Thomas Mesnier, remercie aussi Christophe Castaner pour son choix. 
 
Archives 4 octobre 2018 : Etat des lieux de la violence dans les quartiers de La Grand Fond (Angoulême) et Soyaux