• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Charente : la fronde contre la carte scolaire 2019-2020 et les suppressions de classes en milieu rural

La manifestation devant la préfecture de Charente contre la carte scolaire pour la rentrée 2019-2020. / © France 3
La manifestation devant la préfecture de Charente contre la carte scolaire pour la rentrée 2019-2020. / © France 3

En Charente, une quarantaine de personnes à l'appel du syndicat SUD-Solidaires a manifesté ce mardi contre la carte scolaire annoncée pour la rentrée prochaine. Les manifestants s'opposent aux fermetures de classe et d'écoles par l'inspection académique, 27 au total, notamment en milieu rural.

Par Christine Hinckel

Actualisé le 13 février 2019 :
Après la réunion du Conseil départemental de l’éducation nationale qui s'est tenu hier soir. On ne compte plus que 10 fermetures d'écoles pour la prochaine rentrée. Celle de la commune des Adjots sera conservée.
___________________________________________________________________________________

Encore une fois pour les parents d'élèves et les syndicats, ce sont les écoles rurales qui vont payer le plus lourd tribut pour l'année scolaire 2019-2020. Onze écoles sont menacées de fermeture dans des RPI comme à Magnac-Lavalette, Oradour-Fanais ou Bréville...

En plus de ces 11 fermetures de classe entraînant la fermeture de l'école, il est prévu 16 suppressions de classes à travers le département.

L'inspection académique explique que ces suppressions vont permettre de dégager et de redéployer des moyens pour assurer d'autres missions comme le dédoublement des CE1(quatre postes) et un poste "Plus de maîtres que de classe" à Barbezieux.

Le département de la Charente va perdre plus de 300 élèves à la rentrée prochaine mais pour les syndicats et les parents d'élèves qui contestent les choix de l'inspection d'académie, la baisse démographique ne justifie pas tout. Ils demandent un effort particulier en faveur du monde rural.

"Tout celà vient s'ajouter à 35 fermetures d'écoles dans les trois dernières années et on sait très bien que l'école est un élément structurant du développement des territoires. Il ya beaucoup de maires qui font des efforts pour maintenir la vie de ces territoires ruraux et qui aujourd'hui vont être plombés par ces décisions" réagit Jean-Pierre Bellefaye, le secrétaire départemental SUD Éducation 16
 
Un Conseil départemental de l’éducation nationale, CDEN, se tient ce mardi soir à la préfecture de Charente pour valider cette proposition de carte scolaire. 

Les écoles de RPI devant fermer à la rentrée 2019 :
Oradour-Fanais, Magnac-Lavalette, La Péruse-Suris-St-Quentin, Bonneuil, Les Adjots, Bréville, Le Tâtre et Plassac-Rouffiac-Voulgézac.

Sur le même sujet

inventaire des dégâts du gel dans la vigne

Les + Lus