Charente : à Jarnac, Emmanuel Macron rend hommage à François Mitterrand, décédé il y a 25 ans

En fin de matinée, le président de la République Emmanuel Macron a rendu un hommage à François Mitterrand. Il s'est recueilli sur la tombe de l'ancien président de la République, décédé il y a 25 ans le 8 janvier 1996 et inhumé dans le caveau familial du cimetière de Jarnac, sa ville natale.

Emmanuel Macron s'est recueilli sur la tombe de François Mitterrand, pour le 25ème anniversaire de la mort de l'ancien président de la République.
Emmanuel Macron s'est recueilli sur la tombe de François Mitterrand, pour le 25ème anniversaire de la mort de l'ancien président de la République. © PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP

Le chef de l'État s'est recueilli à 11 heures sur la tombe de François Mitterrand, décédé le 8 janvier 1996 à 79 ans des suites d'un cancer. Entouré d'une trentaine d'élus locaux et de personnalités socialistes dont François Hollande, Ségolène Royal et Olivier Faure, Emmanuel Macron a déposé une gerbe et observé une minute de silence pour rendre hommage à l'ancien président de la République, élu en 1981 et premier président de gauche de la 5ème République. 

Emmanuel Macron a salué sur Twitter les deux accomplissements de François Mitterrand les plus importants à ses yeux, l'abolition de la peine de mort et son engagement européen. "N'oublions jamais ses mots: le nationalisme, c'est la guerre", a écrit le chef de l'Etat.

Après cette cérémonie d'une vingtaine de minutes et avant de quitter la petite cité charentaise, le chef de l'Etat s'est ensuite rendu dans la maison natale de François Mitterrrand, devenue musée et propriété de la ville en 2005. La maison d'enfance de François Mitterrand est située au 22 rue Abel Guy à Jarnac. Elle avait été achetée par Leon Beaupré Lorrain, l'arrière-grand-père du président en 1850. Depuis cette date la maison était restée propriété de la famille Lorrain avant d'être cédée aux parents de François Mitterrand qui y naîtra le 26 octobre 1916.

"Ce n'est pas la mort qui me fait peur, c'est de ne plus vivre" 

François Mitterrand, rongé par un cancer depuis de nombreuses années, s'est éteint à Paris, le lundi 8 janvier 1996 à l'aube, huit mois après avoir quitté l'Elysée à la suite de son second septennat.  Depuis deux jours, les proches savaient que c'était la fin. L'ancien président, âgé de 79 ans, ne s'alimentait plus. Lui qui a longtemps refusé les anti-douleurs, "Je veux garder ma tête" disait-il, venait d'arrêter son traitement contre le cancer. Ce grand départ vers l'inconnu, le catholique devenu agnostique qui "croit aux forces de l'esprit" l'avait anticipé. Il en avait réglé les moindres détails: annonce, hommages et même une liste manuscrite de ceux qui pourront s'incliner devant sa dépouille. "Ce n'est pas la mort qui me fait peur, c'est de ne plus vivre", disait-il.

Les funérailles privées de l'ancien président de la République ont eu lieu au cimetière de Jarnac, en Charente, le 11 janvier 1996. François Mitterrand était très attaché à cette petite ville charentaise où il était né en octobre 1916 et tenait à être inhumé dans le caveau familial. "On est du pays de son enfance" disait-il. Une cérémonie d'hommage officiel avait eu lieu à Paris, à Notre-Dame, avec la présence de 60 chefs d'Etat ou de gouvernement, de Kohl à Fidel Castro. Mais l'image que l'histoire retient est celle des obsèques célébrées dans l'intimité à l'église Saint-Pierre de Jarnac puis de l'inhumation au cimetière des Grands-Maisons. Cette cérémonie met en évidence aux yeux de tous les Français un secret longtemps gardé caché par François Mitterrand, celui de sa double vie privée. A Jarnac, les deux familles ont marché côte à côte jusqu'au cimetière: Danielle et ses deux fils; Anne et Mazarine. L'épouse légitime prend dans ses bras Mazarine, née de la liaison depuis trente ans de sa mère, Anne Pingeot avec François Mitterrand. L'image a fait le tour du monde. 

"Je me souviens d’une journée grise, glaciale, pluvieuse et venteuse."

La journaliste de France 3 Poitou-Charentes, Sophie Goux, était présente en compagnie de son collègue Patrick Ferrante, ce 11 janvier 1996 à Jarnac pour retransmettre la cérémonie des obsèques de François Mitterrand grâce aux moyens techniques de France 3. Les images de cette journée sont gravées dans sa mémoire, elle en garde aujourd'hui des souvenirs très précis qu'elle nous fait partager. 

"Je me souviens d’une journée grise, glaciale, pluvieuse et venteuse. La ville était envahie de journalistes et de cars de télévisions. Certains confrères s’étaient installés sur les balcons des maisons sur la place de l’église Saint-Pierre pour avoir une vue plongeante sur l’entrée de l’église. Moi, j’étais juchée sur une caisse de matériel pour pouvoir dépasser un peu la foule nombreuse qui s’était rassemblée autour de l’église."  

Je me souviens aussi de l'image du drapeau bleu-blanc-rouge qui recouvrait le cercueil et qu’une rafale de vent a soulevé. C’est la famille de François Mitterrand qui l’a replacé. Je revois aussi cette image forte des deux familles du Président réunies. Danielle Mitterrand et ses fils aux côtés d’Anne et Mazarine Pingeot. Danielle Mitterrand et ses fils enlaçaient Mazarine à la sortie de l’église

Sophie Goux, journaliste France 3 Poitou-Charentes

"J’ai aussi le souvenir de Baltic, le labrador noir de François Mitterrand qui n’avait pas été admis dans l’église et qui attendait  dehors sous la surveillance d’un garde. Il semblait perdu et bien seul devant tout ce monde."

Je me souviens enfin des yeux rougis de nombreux habitants de Jarnac au passage du convoi. Beaucoup avaient une rose rouge à la main. 

Sophie Goux, journaliste France 3 Poitou-Charentes

Reportage de Bruno Pillet, Cécile Landais et Thierry Cormerais 


  

Voici les grandes dates de la vie de François Mitterrand:
    - 26 octobre 1916: naissance à Jarnac (Charente)
    - 1939-45: blessé, prisonnier en Allemagne, évadé en décembre 41. Il rejoint à Vichy le Commissariat au reclassement des prisonniers de guerre et reçoit à ce titre la francisque, juste avant de gagner fin 1943 Londres pour présenter son réseau aux chefs de la Résistance. Rencontre à Alger De Gaulle qui en fait, en août 44, l'un des 15 secrétaires généraux avant l'installation du gouvernement provisoire. Epouse Danielle Gouze (deux fils).
    - 1946-1958: élu député UDSR de la Nièvre, devient en janvier 47 le plus jeune ministre de France. Il le sera huit fois sous la IVe République.
    - 1959: affaire de "l'Observatoire". Accusé d'avoir simulé un attentat contre lui-même pour se relancer, connaît une "traversée du désert"
    - décembre 1965: candidat unique de la gauche à la première élection présidentielle au suffrage universel. Met en ballottage De Gaulle. Battu (44,8%) au 2e tour
    - 1971: fondation du Parti socialiste au congrès d'Epinay, en devient le premier secrétaire. Signe en 1972 le programme commun de gouvernement de la gauche avec notamment Georges Marchais (PCF), ce programme sera rompu en 1977.
    - mai 1974: candidat unique de la gauche à la présidentielle. Battu (49,2%) au 2e tour par Valéry Giscard d'Estaing (VGE)
    - 10 mai 1981: devient le 4e président de la Ve République en battant au 2e tour VGE (51,8%). Premier président de gauche de la Ve République. 
    - 1986-1988: victoire de la droite aux législatives et première "cohabitation". François Mitterrand est réélu en 1988 (54% des voix au second tour face à Jacques Chirac)
    - 1993-1995: deuxième cohabitation. Quitte l'Elysée le 17 mai 1995 après deux septennats (un record), remplacé par Jacques Chirac.
    - 1994: s'explique sur Vichy et sa relation controversée avec René Bousquet, ex-chef de la police inculpé de "crimes contre l'humanité" et assassiné en 1993. Révélation de l'existence de sa fille cachée, Mazarine, 20 ans, née de sa liaison avec Anne Pingeot
    - 8 janvier 1996:François Mitterrand meurt à Paris à 79 ans d'un cancer. Ses funérailles privées ont eu lieu le 11 janvier 1996 à Jarnac (Charente), sa ville natale à laquelle il était resté très attaché.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique françois mitterrand hommage société