Commerce : les ventes de charentaises explosent après la fermeture de la Manufacture Charentaise

Les ventes de pantoufles Rondinaud explosent depuis la fermeture de la Manufacture Charentaise. / © Cécile Landais/ France Télévisions
Les ventes de pantoufles Rondinaud explosent depuis la fermeture de la Manufacture Charentaise. / © Cécile Landais/ France Télévisions

La fermeture de la Manufacture charentaise en Charente, suscite un véritable engouement pour ces pantoufles amenées à devenir rares. Les ventes sont parties en flèche et certains magasins voient leurs stocks diminuer très rapidement.

Par Christine Hinckel

Dans ce magasin de Champniers, près d'Angoulême, spécialisé dans la vente de chaussons, l'affluence de ces derniers jours est inédite pour un mois de novembre. 

On se croirait au moment de Noël. Le samedi juste après l'annonce de la liquidation de la Manufacture Charentaise, on a eu 400 passages en caisse alors que normalement on est à 100 ou 200 à cette période.
Antoine Garnaud, gérant de magasin

La Manufacture Charentaise (LMC) a été placée en liquidation judiciaire le 15 novembre dernier par le tribunal de commerce d'Angoulême.Elle regroupait depuis 2018 quatre entreprises de fabrication de la célèbre pantoufle dont l'historique Rondinaud et employait 104 salariés. Depuis cette reprise, la société basée à Rivières, avait enregistré une forte baisse de son chiffre d'affaires, une situation notamment due à des problèmes de direction et de "mauvais choix de commercialisation". 


Acheter des cadeaux de Noël

L'annonce de cette fermeture a suscité un véritable engouement chez les consommateurs qui se précipitent pour acheter les derniers exemplaires des pantoufles Rondinaud. Certains clients anticipent leurs cadeaux de Noël, d'autres achètent plusieurs paires en vantant la solidité des produits.

J'achète des chaussons Rondinaud car on a entendu parler de la fermeture de l'usine et j'ai de la famille à paris qui est fan des charentaises donc je suis venue faire des cadeaux de Noël.

Elles sont plus solides que les autres quand on en achète dans le commerce, ça dure un ou deux mois alors que là, j'arrive à laver et elles font au moins deux ans, voire plus.

Beaucoup de paires de charentaises sont achetées pour faire des cadeaux de Noël. / © Cécile Landais/ France Télévisions
Beaucoup de paires de charentaises sont achetées pour faire des cadeaux de Noël. / © Cécile Landais/ France Télévisions

Il n'y a pas encore de problème de pénurie dans ce magasin de Champniers car le gérant avait anticipé la fermeture de l'usine et commander plus que d'habitude. Mais avec l'explosion des ventes, les stocks de pantoufles Rondinaud pourraient ne pas suffir avant les fêtes, alors les vendeurs proposent aux clients de se tourner vers d'autres marques, qui elle aussi ont l'IGP (Indication Géographique Protégée) comme DM Production à Montbron ou Fargeot en Dordogne.

Rondinaud avait une très, très bonne image de marque et elle l'a toujours ce qui est très bien mais il n'y a pas que Rondinaud. Il ne faut pas partir dans la psychose où on ne va retrouver que de la charentaise made in China, il y a encore de la charentaise fabriquée en Charente et en Périgord. Pour avoir l'IGP, il faut que la charentaise soit en cousu-retourné et fabriquée en Charente ou Dordogne.
Antoine Garnaud, gérant de magasin

"Que la fabrication reparte en Charente"

Clients et gérants de magasin, tous partagent le même espoir : que la production reprenne dans les ateliers de la Manufacture Charentaise, que les 104 salariés de Rivières retrouvent un emploi et que l'on puisse encore acheter pendant longtemps, toutes générations confondues, ces pantoufles célèbres et locales.

"Je suis plutôt optimiste parce qu'on a le savoir-faire, on a les machines, on a la main d'œuvre donc je pense qu'il v ay avoir un ou deux projets qui vont naître après la fermeture de la Manufacture Charentaise.

Sur le même sujet

Les + Lus