Coronavirus. Et si vous vous mettiez au confing'pong pendant ce confinement ?

Voilà une (bonne) idée du club de tennis de table de Puymoyen (16), ou comment pratiquer son sport favori tout en restant confiné.
Confing'Pong du club de tennis de table de Puymoyen en Charente
Confing'Pong du club de tennis de table de Puymoyen en Charente © Puymoyen Tennis de Table
Depuis le début du confinement, toutes les compétitions et les entrainements de tennis de table sont annulés. Il en faut davantage pour démoraliser les pongistes de Puymoyen, en Charente.
L’idée est venue après avoir vu les filles pros relayer ce challenge sur le site de la fédération française de tennis de table. Avec mon compagnon, on s’est dit que c’était marrant et en plus, ça nous occupe, précise Marjorie Léger, responsable communication du TTP (club de tennis de table de Puymoyen).

Des règles précises

Les règles du confipong sont très simples : Il suffit de se filmer en faisant arriver la balle dans l’image d’un côté ou d’un autre, de jongler avec et de la faire sortir du champ du côté opposé. Le tout ne doit pas excéder cinq secondes. Il faut ensuite envoyer la vidéo soit sur le messenger du club, soit par mail : ttpuymoyennais@gmail.com

Pour le moment, 42 participants ont accepté le challenge. D’autres suivront. Au début, on a fait ça entre membres du TTP, puis avec les autres clubs charentais. Mais c’est bien sûr ouvert à tout le monde. Le but étant de rigoler un peu dans cette période anxiogène. Tout le monde n’a pas forcément les moyens de jouer au ping-pong chez soi. Du coup, ça permet de sortir les raquettes et de faire travailler le poignet, rappelle Marjorie Léger.

Cerise sur le gâteau, l'apparition en fin de vidéo d'Adrien Mattenet : champion de France (2015), médaillé sur la scène européenne et participant aux JO 2012.

Alors, à vos raquettes et smartphones. Prêts ? Partez !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tennis de table sport coronavirus/covid-19 santé société