REPLAY. Cérémonie de clôture du Film francophone d'Angoulême : "Le Temps d'aimer" grand vainqueur

replay

"Le Temps d'aimer" de Katell Quillévéré remporte le Valois de Diamant. Son acteur principal, Vincent Lacoste, le Valois de l'acteur. À noter, le prix du scénario à Yolande Moreau et Frédérique Moreau pour "La Fiancée du poète", film très largement applaudi à l'issue des séances public. La cérémonie de clôture disponible en replay.

Un film se distingue du palmarès du 16ᵉ festival du Film francophone d'Angoulême (FFA) dont le jury est présidé par Laëtitia Casta Le Temps d'aimer de Katell Quillévéré (bien connue en Nouvelle-Aquitaine pour être la co-fondatrice du festival des rencontres européennes du moyen Métrage de Brive) auréolé du Valois de Diamant, la plus haute distinction, son comédien principal, Vincent Lacoste, reçoit aussi le prix d'interprétation, le Valois de l'acteur.

Le festival du Film francophone d’Angoulême est le rendez-vous chaque année de la production cinématographique en langue française. En sélection, 11 long-métrages cette année, au lieu de 10 les années passées, issus de pays francophones tels que le Québec, la Belgique, la République démocratique du Congo, et la France.

Un cinéma de choix

Souvent présenté comme rampe de lancement des films français de l’automne, le festival est aussi un lieu de découvertes, notamment de premiers longs-métrages.

Pour un cinéphile, il n'y a pas plus grisant que de découvrir une flopée de longs métrages inédits en festival. Derrière le filtre du choix de l'équipe de programmation, se cache un regard, une sensibilité, une volonté de partager avec le public le meilleur de la production cinématographique actuelle. À Angoulême, c'est celle du monde francophone depuis 16 ans.

Grâce à la volonté et à la passion de leurs créateurs Marie-France Brière et Dominique Besnehard, le festival défend un cinéma populaire et subtil. Il reçoit l'accueil enthousiaste des professionnels comme des amateurs. Le festival a mis à l'honneur de nouveaux réalisateurs et acteurs devenus ensuite les talents du cinéma. 

Comme le rappellent les organisateurs, de grands films ont fait leurs premiers pas à Angoulême : Intouchables, La guerre est déclarée, Les garçons et Guillaume, à table !, Hippocrate, Petit paysan, Boîte noire, Aline ou encore Simone, le voyage du siècle

Le festival s’est aussi forgé la réputation de festival proche du public. L’an dernier, près de 52 000 personnes ont pu assister aux projections des films sélectionnés. En faisant ainsi un grand rendez-vous populaire.