Élection législative partielle en Charente: résultats définitifs

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Radovic .

Premier tour très serré et abstention massive. Les électeurs de la première circonscription de Charente étaient appelés à retourner aux urnes ce dimanche 22 janvier, suite à l’annulation de l’élection de juin dernier. 42 voix séparent les deux candidats arrivés en tête au 1er tour, le sortant Thomas Mesnier (Horizons) et René Pilato (Nupes), dans un contexte de très forte abstention.

On prend les mêmes, et on recommence?

Cela en tout l'air : nouvelle élection et nouveau coude à coude entre Thomas Mesnier et René Pilato, candidats à un siège à l’Assemblée nationale dans la 1ère circonscription de Charente. Seuls 0.18 % des suffrages exprimés hier, soit 42 voix seulement, séparent les deux candidats à l'issue de ce premier tour. 

C’est à peine plus qu’en juin dernier, avant que le résultat de l’élection ne soit annulé par le Conseil constitutionnel, suite au recours de René Pilato. En cause, de nombreux bulletins "irrégulièrement exprimés" alors que seules 24 voix séparaient les deux candidats du second tour.

Les 83 963 inscrits de 22 communes du Grand Angoulême étaient donc de nouveau appelés à voter ce dimanche, pour le premier tour de cette élection législative partielle. Très peu d'entre eux ont fait le déplacement.

Plus de 71 % d’abstention

Moins d'un tiers des électeurs se sont mobilisés, hier, pour départager les 8 candidats en lice, parmi lesquels la moitié étaient déjà présents en juin 2022. Le taux de participation s'était alors établi à 50,2%.  

Voici les résultats définitifs de ce 1er tour du 22 janvier.

 

Candidat

Voix

M. PILATO René

8311

M.CAZENAVE Samuel

843

M. SOUCHAUD Dominique

480

Mme CLERGEAU Alice

1107

M. MESNIER Thomas

8353

M. NICOLAS Olivier

425

M. BONDON Serge

501

M. BÉNÉTREAU Florent

3485

 

Second tour dimanche prochain

L'enjeu, pour les deux finalistes, sera d'abord de remobiliser de l'électorat. Et de creuser leur écart, afin de ne pas rejouer le scénario de l'an dernier. Thomas Mesnier, porte-parole d'Horizons, le parti fondé par l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, trouvera peut-être une réserve de voix du côté des centristes et des Républicains. "Une dynamique est là, il m'appartient maintenant d'aller convaincre les électeurs qui avaient voté pour moi de refaire le déplacement dimanche prochain et puis de convaincre ceux qui peut-être ne s'étaient pas portés sur moi" a t-il réagi.

Pour René Pilato, il s'agit déjà d'aller convaincre l'ensemble des électeurs de gauche, bien au-delà de La France Insoumise : "Il fallait être au 2ème tour, à nous maintenant de rassembler sur ce que l'on porte depuis longtemps maintenant".

Reste une autre inconnue et de taille : les électeurs se déplaceront ils dimanche prochain, alors que tous les projecteurs seront braqués sur un autre évènement, le festival international de la BD d'Angoulême. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité