Festival du Film d'Angoulême : sur les chemins de "L'école buissonnière" de Nicolas Vanier

"L'école buissonnière", le dernier film de Nicolas Vanier se déroule dans les années 30 et raconte l'histoire d'un petit orphelin qui quitte l'orphelinat pour rejoindre une famille en Sologne. Il y découvre alors des adultes bienveillants et la nature, omniprésente dans ce film en forme de conte.

Pour le réalisateur, la nature n'est pas un décor. Elle est un personnage à part entière du film.
"Chaque personnage a sa place, l'enfant comme le cerf avec chacun leur registre avec des valeurs qui ont tendance à se perdre et que je cherche aussi à défendre dans ce film. Ce sont des valeurs de solidarité, de reconnaissance envers la nature" explique-t-il.


Partie de pêche dans la Touvre

Nicolas Vanier est un passionné de la nature et un amoureux de la pêche. La Fédération des pêcheurs de Charente l'avait invité pour une partie de pêche matinale dans la Touvre. Un moment que le réalisateur a aimé partagé.

"Pendant les festivals, les matins sont calmes. Tout le monde dort et moi je suis mieux au bord d'une rivière à voir le soleil s elever que dans mon lit après une soirée arrosée" nous confie Nicolas Vanier, canne à la main.


"L'école buissonière", présenté en avant-première à Angoulême, sort en salles le 11 octobre prochain.

Isabel Hirsch, Marine Nadal, Aurélie Grignard et Martine Sitaud ont rencontré Nicolas Vanier et Valérie Karsenti qui joue l'un des rôles principaux du film :