Le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2021 n'existera pas sous sa forme habituelle

La crise sanitaire oblige les organisateurs du FIBD à annuler le festival, tel qu'on le connait, fin janvier, du moins, sous sa forme "présentielle".

Sous les "bulles" d'Angoulême - FIBD 2020
Sous les "bulles" d'Angoulême - FIBD 2020 © Lionel Gonzalez - France Télévisions
Les organisateurs du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême réfléchissent à un "événement" qui aurait lieu fin janvier, mais sur toute la France et dans les conditions de sécurité spécifiques. L'événement en présence du public pourrait avoir lieu plus tard dans l'année, pourquoi pas courant printemps 2021.

Les acteurs et partenaires du FIBD d’Angoulême ont fait le constat que la tenue d'un tel événement ne pourra se faire dans les conditions habituelles, avec un accueil au plus large pour le public et pour les auteurs. Sans un assouplissement des règles sanitaires, il sera difficile de convaincre les maisons d'édition de présenter un stand sans auteur, ou avec une surface de stand hyper réduite et sans la présence assurée du public. Le cout d'un tel événement pèse évidement dans le budget des éditeurs, mais aussi des organisateurs.

Ainsi, les organisateurs, en lien avec l’Association du FIBD et en concertation avec les partenaires publics et les participants professionnels du Festival (avec l'Association pour le Développement de la Bande Dessinée à Angoulême), ont fait le choix de créer un événement en deux temps. Fin janvier il est envisagé une manifestation à Angoulême et des réalisations « hors les murs » (répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie). Dans un second temps (probablement au printemps-été), les organisateurs proposeront des rencontres avec le public (en escomptant un assouplissement des règles sanitaires actuelles).
"Le monde des bulles" - FIBD 2020
"Le monde des bulles" - FIBD 2020 © Lionel Gonzalez - France Télévisions

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival bd d'angoulême culture livres bande dessinée