Les gourmands ont rendez-vous à Angoulême pour les Gastronomades !

Pour cette 25e édition, les exposants sont à l'Espace Carat et non plus en centre-ville. Une première. / © Cécile Landais - France 3 Poitou-Charentes
Pour cette 25e édition, les exposants sont à l'Espace Carat et non plus en centre-ville. Une première. / © Cécile Landais - France 3 Poitou-Charentes

Ce vendredi 29 novembre 2019 débute la 25e édition des Gastronomades. Tout le week-end, les gourmands ont donc rendez-vous à Angoulême. Mais cette année, les producteurs et les animations quittent le centre ville pour le parc exposition de l'Espace Carat. 

Par Christina Chiron avec Laurence Couvrand

Une page se tourne. Fini les rues piétonnes du centre-ville d'Angoulême. Les Gastronomades 25e édition ont dressé la table à l'Espace Carat. Une question de budget mais pas seulement. 

Il y avait des problèmes d'infrastructure en centre-ville, du matériel vieillissant de la ville, des contraintes de Vigipirate avec un stationnement devenu compliqué et des travaux au champ de mars cette année. Il fallait trouver une solution.
- Patrick Mardikian, Délégué général des Gastronomades

Plus de confort et plus d'exposants donc. Mais cette année, les producteurs s'interrogent sur le succès de cette nouvelle formule, loin de l'animation du centre-ville. C'est le cas de William Baudet, producteur de canard gras : "ça marchait très bien parce que les magasins étaient aussi ouverts. Ca profitait à tous".
 

Les gourmands ont rendez-vous à Angoulême pour les Gastronomades !

10.000 visiteurs attendus

A l'ouverture des portes en début d'après-midi, le public semble déjà au rendez-vous. Si ce vendredi, l'entrée est gratuite, ce week-end, ce sera deux euros. Les premiers arrivés sont partagés sur cette délocalisation à l'Espace Carat. Si pour l'une, "cela fait des années que je viens voir les mêmes producteurs. Que ce soit en centre-ville ou à l'Espace Carat, ça ne change pas grand pour chose", pour une autre, "je préfère en ville, c'est plus convivial, plus attrayant que de venir s'enfermer dans un bâtiment".

Les organisateurs espèrent attirer 10 000 personnes. Ils sauront ce dimanche 1er décembre si cette nouvelle recette est réussie. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus