Inondations de décembre 2023 : Angoulême reconnue en état de catastrophe naturelle

Angoulême et trois autres communes de Charente ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour des inondations et coulées de boues sur la période du 6 au 24 décembre. Les sinistrés ont trente jours pour saisir leur assurance.

Ce devrait être un soulagement pour de nombreux sinistrés charentais. C'est officiel, Angoulême a été reconnue en état de catastrophe naturelle pour la période du 6 au 24 décembre pour des "inondations et coulées de boue". 

Trois autres communes de Charente bénéficient de cette reconnaissance pour la même période : Bourg-Charente, La Rochefoucauld-en-Angoumois et Saint-Brice.

Un délai de trente jours pour la saisie des assurances

L'arrêté ministériel date du 12 février, mais il a été publié le 23 février au Journal officiel. Les sinistrés ont donc trente jours à compter du 23 février pour saisir leur assureur et faire une déclaration de sinistre qui serait consécutif à ces événements. 

Pour motiver sa décision, le ministère a noté une "intensité anormale du phénomène" caractérisée "au regard des cumuls de précipitations et des débits des cours d'eau dans un contexte de sols saturés en eau". Concernant Saint-Brice, le ministère a noté que "la hauteur du cours d'eau lors de l'évènement présente une période de retour supérieure à 10 ans".

>> A lire aussi : Inondations, crues : Saintes, Cognac et Angoulême face à la montée des eaux

En décembre, plusieurs villes de la Charente et Charente-Maritime avaient été touchées par des crues importantes qui avaient perturbé le trafic et causé des dégâts dans les habitations. Le 6 janvier dernier, l'état de catastrophe naturelle avait déjà été reconnu sur la même période pour cinq autres communes de Charente et trente-sept communes de Charente-Maritime.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité