Cet article date de plus de 3 ans

La production de pantoufles charentaises repart à Rivières avec "La Manufacture Charentaise"

Le 18 mai, le tribunal de commerce d'Angoulême a validé la reprise de la société d'articles chaussants Rondinaud par trois investisseurs dont
l'ex-ministre de l'économie Renaud Dutreil. Plusieurs enseignes ont été regroupées dans un même pôle "La Manufacture Charentaise".


Avant Rondinaud, une marque historique de charentaise, Renaud Dutreil avait également repris la manufacture Degorce pui d'autres rachats ont suivi avec Ferrand à Villebois-Lavalette et Laubuge à Mornac. Au cœur de ces reprises, on trouve la volonté affichée de sauver  e savoir-faire dans la fabrication des pantoufles charentaises. L'idée était de regrouper ces quatre enseignes sous une même holding "La Manufacture Charentaise". Ce pôle est désormais constitué. La fabrication tourne aujourd'hui à plein régime à Rivières près de la Rochefoucauld et une toute nouvelle boutique au nom de l'enseigne vient d'ouvrir dans le centre-ville d'Angoulême. 
Des salariés venus des quatre entreprises reprises travaillent désormais ensemble sur le même site à Rivières, celui de Rondinaud. Le meilleur des différents savoir-faire de chaque entité a été intégré au nouveau flux de production et la fabrication s'est concentré sur les produits les plus emblématiques comme les fameuses pantoufles en cousu-retourné.


Plus d'informations avec le reportage de Jérôme Deboeuf, Cécile Landais et Nicolas Colombeau
 
L'entreprise Rondinaud après la reprise par la Manufacture Charentaise
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie