Charente : Jérôme Sourisseau élu président du Département, sans surprise

Publié le

Suite à l’élection au Sénat de François Bonneau, l’ancien président, le siège laissé vacant a trouvé son successeur. Réuni en session plénière, le conseil départemental a élu son nouveau président : Jérôme Sourisseau.

C’est sans surprise que chacun a pu compter ses troupes en désignant le conseiller départemental de Jarnac et président du Grand Cognac. Jérome Sourisseau (DVD) est le candidat que la majorité s’était choisie pour prendre la suite de Francois Bonneau, l’ancien président du Département, élu sénateur de la Charente le 27 septembre dernier et obligé de céder son siège pour cause de non-cumul des mandats. Deux conseillers de gauche ont voté blanc, et Philippe Bouty (DVG), le chef de l’opposition, a recueilli 15 voix, qui n’ont donc pas suffi face aux 20 suffrages qui se sont portés sur le désormais président du Département, Jérôme Sourisseau.
 

Le résultat était attendu. Jérome Sourisseau a fait le plein des voix de son camp. Il reste cinq mois sur ce mandat. La véritable échéance sera autours du 15 mars prochain. 

Philippe Bouty, DVG


L’un comme l’autre mèneront en effet leur camp durant la campagne pour les élections départementales de mars prochain. Le nouveau président n’a donc que cinq mois d’intérim devant lui, avant que les cartes ne soient rebattues.

C’est un renouvellement qui arrive en fin de mandat et les projets sont déjà lancés. Mais on va les amender puisqu’on est dans un contexte de crise particulier. C’est ce qui va mobiliser notre énergie, pour que la Charente puisse vite tourner la page de la Covid.

Jérôme Sourisseau, DVD


En attendant, la loi sur le non-cumul des mandats l’oblige lui aussi à abandonner sa fonction de maire de Bourg-Charente, mais pas la présidence du Grand Cognac, qu’il choisit donc de conserver et à laquelle, jure-t-il, il ne consacrera pas moins de temps.