Charente : Moi, INXS, berger malinois, médaillé militaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann Salaün

C'est un membre très particulier de la gendarmerie de Charente : INXS, un chien de piste et de défense, vient d'être récompensé. Il s'est illustré à de multiples reprises notamment dans le cas de disparitions de personnes.

La dame avec son drôle de chapeau s'est agenouillée devant moi. Je pensais qu'elle allait me gratifier d'une gentille caresse sur la tête, mais non. À mon collier, elle a accroché un bout de métal doré et elle m'a dit : "INXS, au nom du ministre de l’Intérieur, j’ai l’honneur de vous remettre la médaille de la sécurité intérieure échelon or".

Personnellement, j'aurai préféré un os, mais mon maître, l'adjudant Frédéric Gaillard avait l'air très flatté, lui. Ça fait six ans qu'on travaille ensemble, Frédéric et moi. Alors j'imagine que cet insigne honneur accordé par la préfète, la dame avec son drôle de chapeau, doit être quelque chose d'important.

Un militaire comme les autres

Depuis que je suis arrivé dans l'équipe cynophile de la gendarmerie, j'ai retrouvé une trentaine de personnes portées disparues.

En 2017, c'était une jeune femme handicapée et, plus récemment, c'était un monsieur de 85 ans qui n'avait pas retrouvé le chemin de son Ehpad à Cabariot en Charente-Maritime. J'avais reniflé sa présence dans un champs de tournesol et il était très fatigué. Parfois aussi, j'attrape des méchants comme ce type qui avait agressé des jeunes femmes à Chasseneuil en mars dernier. Le boulot, quoi. Un chien, une mission.

"On intervient en renfort des enquêteurs, explique mon maître, que ce soit dans le cadre des disparitions de personnes, de recherches ou d’interpellations de malfaiteurs. Pas plus tard qu’il y a une heure, on était en interpellation dans la cité juste derrière. Le chien est très régulièrement sollicité".

Il oublie de dire que j'ai d'autres copains en Poitou-Charentes qui, eux, sont spécialisés en recherches de stupéfiants, armes, munitions, billets de banque et en piste-défense. Des militaires comme les autres.

"Il est membre au même titre que les militaires de notre institution, confirme Pierre-Henri Crémieux, commandant de la gendarmerie de la Charente, le patron de Frédéric. Il est acheté, recruté, formé et accompagné par le service de santé des Armées et il a une vie administrative avec un suivi, une appréciation, des évaluations, des formations complémentaires. La vie d’un chien dans notre administration, c’est en moyenne huit ans, mais on espère qu’Inxs pourra être prolongé au-delà de cette limite. Ça dépend de son état de santé et de ses performances."

Apparemment, on décore des chiens comme moi depuis la Première guerre mondiale. Plus de quatorze millions d'animaux avaient alors été enrôlés pour cette triste et tragique histoire.

Reportage de Jérôme Deboeuf, Christophe Guinot et Jennifer Russeil